Dans l’Antarctique, plus de 300 baleines ont encore été massacrées par des pêcheurs japonais !

Dans l’océan Antarctique, plus de 300 baleines dont 122 en gestation ont été tuées par des pêcheurs japonais durant une campagne de chasse cruelle qui a pris fin en mars dernier.

 

La chasse aux baleines pourtant réglementée

Lors d’une chasse annuelle de 4 mois organisée par le gouvernement du pays du Soleil Levant, plus de 300 baleines, dont 122 en gestation ont été capturées puis tuées dans des conditions extrêmement cruelles au milieu de l’océan Antarctique. Les pêcheurs japonais utilisent des techniques barbares comme des harpons à tête explosive propulsés à l’aide de canons qui pénètrent directement dans la peau des pauvres bêtes avant d’exploser.

 

Depuis 1986, la chasse aux cétacés est pourtant réglementée. La CBI (commission baleinière internationale) est en charge d’attribuer des permis aux opérations à visée scientifique. Mais le Japon continue le massacre de ces pauvres mammifères marins sans se soucier des réglementations en vigueur.

 

Un business camouflé

En 2014, la CBI avait pourtant alerté la cour internationale de justice demandant l’arrêt de ces opérations qu’elle jugeait non conformes à l’attribution d’un permis. En effet, se cachant derrière une volonté de recherche scientifique, les chasses aux baleines japonaises seraient en réalité destinées à commercialiser la viande, à des fins purement lucratives.

 

Un problème loin d’être résolu

Plusieurs ONG dont Greenpeace et Sea Shepherd sont totalement opposées à ce type de programme mais les techniques de surveillance militaire par satellite du gouvernement japonais sont extrêmement sophistiquées. Ces derniers sont capables de détecter les mouvements des bateaux en temps réel et rendent impossible le contrôle des associations sur place. Ils perpétuent donc chaque année leur massacre, en toute impunité.

 

En janvier dernier, le premier ministre japonais Shinzo Abo déclarait sa volonté de poursuivre la traque aux baleines, en vue de reprendre la pêche commerciale. Problème : les baleines sont malheureusement en voie de disparition et ces chasses régulières et infondées n’aident pas à préserver leur espèce.

Publié par Helene le 16 Juin 2018
0