Affaire Christian Quesada : une victime porte plainte pour agression sexuelle

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Christian Quesada. L’ancien maître de midi fait désormais l’objet d’une plainte pour agression sexuelle, déposée par une victime présumée.

 


>> À lire aussi : Christian Quesada: le témoignage glaçant de son co-détenu !

Affaire Christian Quesada : une plainte déposée

Il était le champion incontesté des 12 coups de midi avec plus de 192 victoires. Mais depuis le 27 mars dernier, Christian Quesada est écroué pour « détention d’images pédo pornographiques » et « corruption sur mineur ». Et ces dernières semaines, de nombreuses révélations ont permis de mieux cerner le profil de cet homme de 54 ans. Or, c’est un nouveau rebondissement dans l’affaire qui est relayé par le Parisien. Cette fois-ci, une plainte est déposée par une jeune femme pour agression sexuelle en pointant l’ancien champion. « Une jeune femme installée dans l’ouest de la France a déposé plainte contre Christian Quesada pour agression sexuelle. »

Pour le moment, le procureur de la république de Bourg-en-Bresse en charge du dossier a laissé sous-entendre que la victime témoigne « avoir subi des attouchements.» Évidemment, une enquête est en cours de manière à vérifier la véracité des faits. L’auteur présumé devrait donc être entendu par la justice prochainement.

>> À lire aussi : « Il était en train de me violer » : une victime présumée de Christian Quesada raconte sa terrible histoire sur le plateau de TPMP

affaire-christian-quesada-victime-porte-plainte-agression-sexuelle

Affaire Christian Quesada : des preuves compromettantes

Outre cette plainte qui vient d’être déposée, Christian Quesada est également mis en examen pour « détention et diffusion des images photographiques » et « corruption sur mineur ». D’ailleurs, depuis le 27 mars dernier, il est écroué à la prison de Bourg-en-Bresse en attendant son passage devant la justice. Entre-temps, une perquisition menée à son domicile a permis de trouver des « centaines d’images et vidéos compromettantes de mineurs et d’enfants subissant des viols et agressions sexuelles retrouvées sur ses ordinateurs.»

Des faits que le prévenu aurait a priori avoué pour avoir déjà été condamné pour ce même genre de circonstance en 2001, mais également en 2009.

>> À lire aussi : Affaire Quesada : les nouvelles révélations choquantes d’une jeune victime présumée

En savoir plus sur : - -

Publié par Claire le 11 Mai 2019
 
0