L’ancien PDG de l’Eurotunnel a failli mourir écrasé par un train, poussé sur les rails par un schizophrène

Paul Crossley vient d’être reconnu coupable de tentative de meurtre. Ce schizophrène paranoïde a tenté à deux reprises de tuer des personnes qui attendaient le train, en les poussant sur les rails juste avant qu’un train n’entre en gare. Le hasard a fait que l’une de ses victimes n’est autre que Sir Robert Malpas, un homme d’affaires anobli par la reine, connu pour avoir été le président de l’Eurotunnel. Regardez la vidéo ci-dessus pour découvrir la façon dont cet homme de 91 ans a littéralement volé et plongé vers les rails, projeté avec force par son agresseur.

 

Le vieil homme est projeté sur les rails avec force

Sir Robert Malpas, 91 ans, devenu chevalier en 1998, connait parfaitement les gares et les trains, puisqu’il a été le président de la société Eurotunnel qui gère l’infrastructure du tunnel sous la Manche. En avril dernier, cet industriel à la retraite attendait le train à la station de Marble Arch, à Londres, quand il a été la victime d’un agresseur schizophrène, Paul Crossley. Paul a couru sur la plateforme et s’est jeté sur le vieil homme qui s’est envolé. Sir Robert Malpas est retombé sur les rails, comme une poupée de chiffons. Un témoin courageux, Riyad El Hussani n’a pas hésité une seule seconde et a sauté sur les rails pour relever l’homme avant qu’un train n’entre en gare. Il en est ressorti vivant, nécessitant tout de même 12 points de suture, avec une fracture du coccyx, et des ecchymoses à la tête.

 

Une autre victime a été poussé dans le dos par l’agresseur

Avant cette attaque violente, Paul Crossley s’en était déjà pris à une autre victime, à la station Tottenham Court Road. Cette fois-ci, Paul Crossley a poussé de toutes ses forces Tobias French, juste au moment où le train entrait en gare. Heureusement, Tobias est un ancien sportif qui a résisté à l’attaque et n’est pas tombé. Ces attaques ont eu lieu en avril 2018, mais les images ont été révélées à la presse, suite au procès de Paul Crossley qui vient de se dérouler cette semaine. Il a plaidé coupable aux deux charges de tentative de meurtre, précisant que ses victimes étaient choisies au hasard et qu’il souffre de troubles mentaux. Sa peine n’est pas encore connue, mais il a déjà été reconnu coupable.

agresseur pousse victimes rails

Crédits : PA, British Transport Police, Central News

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 08 Oct 2018
 
0