Alexandre Benalla a passé sa première nuit en prison

L’affaire Benalla n’en finit plus de connaître de nouveaux rebondissements. Ce feuilleton judiciaire démarré suite aux révélations du Monde sur les violences d’Alexandre Benalla sur des manifestants le 1er mai dernier, accapare l’espace médiatique depuis des mois. Pour la première fois depuis l’éclatement de cette affaire, l’ancien chargé de mission à l’Elysée a passé la nuit en prison. Après l’avoir auditionné pendant plusieurs heures, un juge a décidé de le placer en détention provisoire mardi, lui reprochant de ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire dans l’enquête sur les violences de la Contrescarpe.

 

Alexandre Benalla en détention provisoire après la diffusion des enregistrements de Mediapart

La justice reproche à l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron d’être entré en contact avec son ami Vincent Crase, quelques jours après leur mise en examen dans le cadre de cette enquête. Des enregistrements diffusés par Mediapart fin janvier prouvent ainsi que les deux hommes ont échangé par téléphone quelques jours après l’éclatement du scandale d’Etat. Le contrôle judiciaire leur interdisait pourtant tout échange durant cette période. Dans ces documents audio, on entend notamment Alexandre Benalla se vanter d’avoir le soutien du président de la République auprès de son ami Vincent Crase, lui aussi incriminé pour des violences sur des manifestants le 1er mai dernier.

 

>>>À lire aussi : « Tu vas les bouffer » , « T’es plus fort qu’eux » : les troublantes confessions d’Emmanuel Macron à Alexandre Benalla

 

Alexandre Benalla transféré à la prison de la Santé

Après après avoir été auditionné par les juges en charge du dossier, Alexandre Benalla a été conduit à la prison de la Santé dans le 14e arrondissement de Paris, a annoncé son avocate, Jacqueline Laffont. « On l’incarcère aujourd’hui pour une prétendue concertation qui aurait eu lieu il y a sept mois. Tout cela est ridicule » ajoute celle qui s’occupe de la défense de l’ancien chargé de mission à l’Elysée. Les avocats d’Alexandre Benalla et Vincent Crase ont indiqué avoir déposé un référé-liberté. Grâce à cette procédure, ils espèrent obtenir la remise en liberté de leurs clients dans les trois jours. Une affaire sans fin.

 

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Maxime le 20 Fév 2019
0