Une semaine après son entrée à la Santé, Alexandre Benalla va sortir de prison

Alexandre Benalla n’aura passé qu’une petite semaine à la prison de la Santé. L’ancien chargé de mission à l’Elysée a été incarcéré mardi dernier sur décision du juge, pour n’avoir pas respecté son contrôle judiciaire. Mis en examen pour des violences sur des manifestants le 1er mai dernier, Alexandre Benalla avait interdiction d’échanger avec Vincent Crase, lui aussi incriminé dans cette affaire. Pourtant, des enregistrements diffusés fin janvier par Mediapart démontrent que les deux hommes ont communiqué pendant le mois de juillet. Dans ces documents audio, on entend notamment l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron se vanter de bénéficier du soutien du chef de l’Etat.

 

Alexandre Benalla va quitter la prison de la Santé

Incarcéré depuis mardi dernier dans une cellule individuelle de 9 m² dans le quartier dit des « personnes vulnérables » à la prison de la Santé, Alexandre Benalla va retrouver sa liberté. « Nous avons toujours considéré que cette incarcération était inopportune et non-juridiquement fondée, je me réjouis donc de cette décision » , a fait savoir Christian Saint-Palais, avocat de Vincent Crase, auprès de l’AFP. Les avocats d’Alexandre Benalla et Vincent Crase contestaient notamment l’origine des documents publiés par Mediapart, qui ne proviennent pas d’écoutes judiciaires ou administratives.

 

>>>À lire aussi : Cellule de 9 m², télévision, téléphone, quelles sont les conditions de détention d’Alexandre Benalla ?

 

Vincent Crase et Alexandre Benalla de nouveau placés sous contrôle judiciaire

« On nous donne des extraits sonores dont on ne sait rien quant à l’origine, l’intégrité, l’authenticité. Donc il faut arrêter de mettre en jeu la liberté des hommes dans ce pays sur la base d’extraits sonores qui ne devraient pas être considérés, en l’état, en tout cas, comme des preuves » estimait ainsi Christian Saint-Palais, se félicitant de la remise en liberté de son client Vincent Crase. Après l’échec d’un premier recours (procédure de référé-liberté) rejetée par le président de la chambre d’instruction vendredi, Alexandre Benalla et son acolyte retrouvent leur liberté. Les deux hommes sont de nouveau placés sous contrôle judiciaire.

 

 

En savoir plus sur : -

Publié par Maxime le 26 Fév 2019
0