Tags, messages haineux, destruction d’un memorial : l’antisémitisme resurgit et inquiète en France

Le ministère de l’Intérieur publie un chiffre inquiétant. 541 actes à caractère antisémite ont été recensés en France en 2018. Un chiffre en hausse de 74% par rapport à l’année 2017 (311). « L’antisémitisme se répand comme un poison comme un fiel. Il attaque, il pourrit les esprits, il assassine » prévient Christophe Castaner face à cette récente montée du climat de haine à l’égard de la communauté juive. Le ministre de l’Intérieur s’inquiète de cette hausse des actes à caractère antisémite sur le territoire français. Depuis quelques jours, de nombreux messages haineux ou tags nauséabonds fleurissent dans la région parisienne. Une escalade de haine qui fait réagir le monde politique.

 

Croix gammées, tags, une vague d’antisémitisme à Paris

De la bêtise, du dégoût. Depuis quelques jours, les actes à caractère antisémite se multiplient en région parisienne. Dans la capitale, deux boîtes aux lettres sur lesquelles apparaissait le portrait de Simone Veil, ont été saccagées en début de semaine. Des croix gammées ont été dessinées sur le visage de la militante décédée en 2017, déportée à Auschwitz dans sa jeunesse. Un acte révoltant, qui intervient quelques heures après le tag « Juden » sur la vitrine d’un restaurant Bagelstein du 4e arrondissement, qui rappelle les heures les plus sombres du nazisme. Le constat est alarmant, l’antisémitisme regagne du terrain en Île-de-France.

 

De nombreux tags antisémites en Île-de-France

En plus du tag sur la vitrine du restaurant Bagelstein, de nombreux autres messages à caractère antisémite fleurissent en région parisienne. Ces tags, réalisés dans le RER, devant la rédaction du Monde, au coin des rues, s’en prennent notamment à Emmanuel Macron, la banque Rotschild et même… Kylian Mbappé. Ces messages sont le symbole de cet antisémitisme criant, à peine caché, qui resurgit partout en Île-de-France.

 

Le mémorial en hommage à Ilan Halimi vandalisé

En plus de ces messages de haine, un nouvel acte antisémite a été recensé à Sainte-Geneviève-des-Bois. Les deux arbres plantés, en mémoire d’Ilan Halimi, torturé et assassiné en 2006 par le Gang des barbares en raison de sa foi juive, ont été sectionnés et profanés. Un nouvel acte ignoble fermement condamné par Christophe Castaner, dépêché sur place. « Ici on plantera des arbres encore plus grands, encore plus beaux. » a réagi le ministre de l’Intérieur. Un message relayé par Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux.

 

Des réponses face à la montée de cet antisémitisme

Si la prolifération de ces actes antisémites inquiète, le gouvernement se montre ferme. « Jamais nous ne céderons face à l’antisémitisme, face à ceux qui, par leur haine et leur ignorance, salissent la République » a notamment annoncé le ministre de la Culture Franck Riester sur Twitter. Ainsi, l’artiste à l’origine du portrait de Simone Veil, a rapidement restauré son oeuvre, en présence de la maire de Paris Anne Hidalgo. Les patrons de Bagelstein ont répondu avec intelligence en modifiant le tag abjecte sur la devanture du restaurant. L’inscription affiche désormais « Guten Tag » , (« Bienvenue » en allemand). « Salut l’artiste, on a fini le travail pour toi. Parce que tu seras toujours le bienvenu chez nous. » complète la franchise avec humour.

 

 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Maxime le 13 Fév 2019
 
0