Au moins trois morts et cinq blessés dans des fusillades à Utrecht aux Pays-Bas

Quatre jours après le terrible attentat dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande qui a coûté la vie à 49 personnes, plusieurs fusillades ont éclaté ce lundi matin dans la ville d’Utrecht aux Pays-Bas. Le maire de cette commune de 350 000 habitants, située à une vingtaine de kilomètres d’Amsterdam et de Rotterdam, Jan van Zanen a indiqué en début d’après-midi qu’au moins trois personnes avaient été tuées et cinq autres blessés dans des fusillades survenues peu avant 11h à Utrecht. Lors d’une conférence de presse à La Haye, le directeur du NCTV, l’institution en charge de la lutte contre le terrorisme aux Pays-Bas, Pieter-Jaap Aalbersberg indique que « des fusillades ont eu lieu ce matin à Utrecht à plusieurs endroits » . Ces événements regroupent « toutes les caractéristiques de l’attaque terroriste » selon le NCTV.

 

>>>À lire aussi : Attentat en Nouvelle-Zélande, le pays en deuil

 

La photo d’un suspect diffusée sur les réseaux sociaux

Un important dispositif policier a été mis en place dans la ville d’Utrecht pour retrouver la trace du tireur et d’éventuels complices. Le suspect a ouvert le feu dans un tramway en périphérie de la ville. « Un homme s’est levé et a commencé à tirer avec une grosse arme. J’étais à l’arrière du tram. Il tirait, mais on aurait dit qu’il visait les gens assis sur les bancs. Tout le monde essayait d’esquiver. » raconte un témoin de l’attaque au média néerlandais NRC. La police diffuse depuis le début de l’après-midi la photo du suspect, identifié comme étant Gökmen Tanis, un homme de 37 ans, né en Turquie.

 

>>>À lire aussi : Attaque terroriste à la prison de Condé-sur-Sarthe, deux surveillants agressés

 

La police néerlandaise recherche Gökmen Tanis, tireur présumé des fusillades à Utrecht

Si la police néerlandaise n’exclut pas l’hypothèse d’un scénario avec plusieurs tireurs, elle diffuse la photo de Gökmen Tanis depuis le début de l’après-midi. « La police recherche Gökmen Tanis, 37 ans (né en Turquie) en lien avec l’incident de ce matin. Ne l’approchez pas, mais appelez directement la ligne réservée à cet effet si vous l’apercevez. » poste ainsi la police d’Utrecht sur Twitter. Le suspect présumé reste toujours introuvable plus de cinq heures après les faits. Les grandes villes situées à quelques kilomètres d’Utrecht ont renforcé leurs dispositifs de sécurité.

 

Ça peut vous intéresser :

–> Condé-sur-Sarthe, l’assaillant voulait venger Chérif Chekatt

–> Le père de Chérif Chekatt savait que son fils adhérait aux thèses de Daech

–> « Tu sais ce que j’ai fait ? J’ai tué des gens » , l’échange glaçant entre Cherif Chekatt et un chauffeur de taxi

 

En savoir plus sur : -

Publié par Maxime le 18 Mar 2019
0