Les autorités iraniennes les arrêtent pour cette demande en mariage en public

Ces Iraniens viennent de vivre le plus beau moment de leur vie. Devant les clients d’un centre commercial, cet homme a demandé sa compagne en mariage. Les passants qui ont assisté à la scène émouvante ont sorti leur téléphone pour filmer le moment où elle lui a dit oui. Tout le monde est heureux pour eux, sauf les autorités iraniennes qui condamnent fermement cette scène qui s’est déroulée à Arak, une ville centrale du pays. Les deux futurs mariés ont été arrêtés par la police pour cet acte qui ne respecte pas la doctrine islamique. Regardez la vidéo pour découvrir la demande en mariage jugée choquante en Iran.

 

La demande en mariage n’a pas été appréciée par les autorités

Arak est une ville de 500 000 habitants, en plein cœur de l’Iran, considérée par certains comme la future capitale potentielle du pays. C’est pourtant dans cette ville censée être plus progressiste et ouverte qu’un couple a été arrêté pour « outrage public à la pudeur ». Le futur mari avait préparé sa demande, en dessinant un cœur avec des pétales de roses rouges au milieu d’un centre commercial. Les centres commerciaux sont des lieux de sortie courants dans le pays. Autour du cœur, il avait disposé des ballons blancs et rouges, et il a évidemment guidé sa compagne à travers les allées du magasin pour qu’elle tombe sur la surprise. Lorsqu’elle s’est retrouvée au milieu du décor qu’il avait installé, il lui a pris sa main et lui a mis la bague au doigt. Les passants tout autour crient, applaudissent et sifflent pour les féliciter.

 

Les futurs mariés ont été arrêtés pour outrage public

Des clients du magasin ont mis en ligne ces images, trouvant la demande très romantique et très réussie. Les images ont tellement plu qu’elles sont devenues virales et que les autorités les ont également visionnées. Selon la police, un tel acte en public est inacceptable. « Le délit du couple est très clair et il n’y a même pas besoin d’explication », a répondu Mostafa Norouzi, chef de la police d’Arak, interrogé par le journal local Shahrvand. Cette manifestation d’amour et de joie en public est considérée par la police comme une attentat à la pudeur et aux bonnes mœurs. Les lois islamiques interdisent les manifestations d’affection en public entre hommes et femmes, considérées comme un comportement occidental. S’embrasser et danser en public sont également interdits. Après avoir été arrêtés et interrogés, les deux jeunes amoureux ont pu être libérés sous caution.

demande en mariage iran outrage public

Crédits : Twitter/hassanvand

 

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 18 Mar 2019
0