Quand Benoît Hamon affiche son soutien à Bilal Hassani et loue le prénom Bilal

Bilal Hassani n’en finit plus de recevoir des messages de haine. Le chanteur de 19 ans, nouvelle idole queer, représentera la France à l’Eurovision le 18 mai prochain à Tel-Aviv. Chanteur et vidéaste sur Youtube, Bilal Hassani assume pleinement sa personnalité. L’ancien candidat de The Voice Kids apparaît en public avec des perruques, du maquillage et des vêtements empruntés au vestiaire féminin. Le garçon impressionne par sa force de caractère et son histoire personnelle, racontée dans son tube « Roi » . Mais depuis l’officialisation de sa participation à l’Eurovision samedi dernier, les messages de haine adressés à son encontre affluent sur les réseaux sociaux. Pour endiguer ce fléau, Bilal Hassani, conseillé par ses avocats, a décidé mardi de porter plainte contre X pour homophobie. Ancien candidat du PS lors des dernières élections présidentielles, Benoît Hamon s’est élevé pour défendre le jeune homme.

Benoît Hamon apporte son soutien à Bilal Hassani

Dans une interview accordée à la matinale de France Inter lundi, Bilal Hassani expliquait recevoir près de dix insultes homophobes par minute. Attristé d’entendre cette sombre nouvelle, Benoît Hamon a réagi sur son compte Twitter. « Durant l’élection présidentielle, la fachosphère m’avait surnommé Bilal. J’ai porté ce prénom avec fierté. Aujourd’hui encore, en toute solidarité avec ⁦Bilal Hassani⁩, victime de la haine homophobe, je suis Bilal. » écrit-il avant de reprendre le hashtag #JeSuisBilal.

 

>>> À lire aussi : Bilal Hassani peut-il permettre à la France de remporter l’Eurovision pour la première fois depuis 1977 ?

 

Quand Benoît Hamon se faisait appeler Bilal Hamon

Quelques semaines avant l’élection présidentielle de mai 2017, les internautes de la « fachosphère » avaient décidé de renommer les candidats en leur donnant un prénom à consonance maghrébine. Le stratagème visait à mettre en lumière leur supposé manque de fermeté envers les dérives islamistes. Alain Juppé devenait ainsi Ali Juppé, François Fillon Farid Fillon et Benoît Hamon se voyait renommer Bilal Hamon. « Je suis fier que l’extrême droite m’appelle Bilal, c’est un très joli prénom. Et je serais fier qu’ils m’appellent Elie, David, peu importe, tous ces noms qu’ils détestent, eux les antisémites, eux les racistes, à qui nous ne laisserons ni la France ni la République » s’expliquait Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle.

Bilal Hassani

 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Maxime le 30 Jan 2019
 
0