Burger King offre des burgers aux femmes qui arrivent à tomber enceintes d’un footballeur de la Coupe du monde

 

Pendant un mois, les annonceurs publicitaires cumulent les actions pour profiter de la vague marketing liée à la Coupe du monde de football. Burger King a voulu, elle aussi, lancer une action marketing de grande ampleur dans le pays organisateur. Burger King Russie a posté une publicité sur Internet, qui devait faire le buzz. Mais c’est surtout un bad buzz qu’elle a récolté. La chaine de restaurants promettait d’offrir des burgers gratuits à vie à celles qui arrivaient « à tomber enceintes » d’un joueur d’une équipe nationale participant au Mondial. La marque a retiré son annonce, suite à la polémique qu’a engendrée la publicité.

 

La publicité de Burger King crée la polémique

Burger King voulait faire le buzz et surfer sur la tendance actuelle de la Coupe du monde. « Burger King, en tant que vecteur d’une responsabilité sociale, a prévu une récompense pour toutes les femmes qui tomberaient enceintes d’une star du football participant au Mondial. Chacune recevra 3 millions de roubles (environ 40 000 euros) et un approvisionnement à vie de Whoppers ». Malheureusement, ce n’est pas le community manager de Burger King qui a pété un câble. Il s’agit bien d’une action marketing validée par la marque. Et ce n’est pas tout ! La suite de la publication apporte même une justification eugénique à cette récompense.

Les femmes devraient profiter des gènes avantageux des footballeurs

« Pour ces filles, il est possible qu’elles héritent des meilleurs gènes des footballeurs et qu’elles permettent de perpétuer le succès de l’équipe nationale russe sur plusieurs générations. Allez-y ! On croit en vous ! ». Donc en plus, Burger King considère que les femmes sont juste bonnes à reproduire les gènes valeureux transmis par des footballeurs. En quelques minutes, les utilisateurs du site VK (l’équivalent de Facebook, en Russie) se sont enflammés. Suite à la polémique, la marque a posté un simple message d’excuse, expliquant qu’elle comprenait que cela puisse être considéré comme « trop insultant ». En 2017, Burger King Russie avait déjà sorti une publicité sur Internet qui utilisait l’image de Diana Shurygina. Le cas de cette jeune fille est tristement célèbre dans le pays. Mineure, elle avait été la victime d’un viol lors d’une soirée. La publicité proposait d’en recevoir « deux pour le prix d’un ».

 

burger king russie polémique femmes enceintes coupe du monde

Crédits : VKontakt

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 22 Juin 2018
 
0