Cette cantine de Roubaix a opté pour le 0 déchet. Paris pourrait bientôt prendre exemple sur cette initiative !

Avec la surconsommation, les cantines de France font de plus en plus attention au gâchis et aux déchets. Avec des lycées et collèges allant de 300 à 3 000 élèves, il est important de mettre en place des mesures pour remédier à ces problèmes, et faire un geste pour la planète. À Paris, les cantines pourraient devenir 0 déchet, si elles prenaient exemple sur une cantine roubaisienne

Crédit : Bearbel Schmidt

>> À lire aussi : Ces gourdes réutilisables vous accompagneront tout l’été. En plus, c’est bon pour l’environnement !

À Paris, les cantines pourraient devenir 0 déchet

Paris s’est engagé à réduire de moitié le gaspillage d’ici 2020, selon Bonbon.fr. Et quand on sait que les cantines font partie des meilleures en terme d’aliments jetés à la poubelle, on se dit qu’il faut prendre le taureau par les cornes. Attention, mettre en place le 0 déchet ne veut pas dire priver les enfants de nourriture, ou donner des portions plus petites. Mais cela passera également par l’information et la lutte contre le gaspillage. Bacs de compost, suppression des barquettes en plastique ou encore utilisation de vaisselle réutilisable : tout est possible pour diminuer l’impact de la pollution sur la planète. À Roubaix, une cantine a diminué de moitié ses déchets, en l’espace de 4 ans. Un exemple qu’il faudrait reprendre dans les différentes cantines de France, et plus particulièrement à Paris.

>> À lire aussi : Pour mieux respecter l’environnement, ce supermarché a pris une décision radicale

« 150g de déchets par repas et par enfant »

Savez-vous ce que vos enfants mettent à la poubelle, chaque midi, après leur repas ? « En moyenne en France, ce sont 150g de déchets par repas et par enfant, pour un grammage de repas de 800g » . Un chiffre jugé encore trop important pour arrêter les efforts. En effet, plusieurs cantines de France optent pour des gestes simples, mais qui auront un impact positif sur la planète. « On était à 200g par repas et par enfant au départ » explique Alexandre Garcin à We demain. Dans une école roubaisienne, l’environnement est un point important:  « Avant, c’était d’office pareil pour tout le monde, ce qui augmentait le gaspillage. Et on emballait tout à l’unité » explique David Lehaire, chef de la cantine, à We Demain. Mais grâce à de nombreuses initiatives, « ce sont les enfants qui choisissent, ce sont eux les premiers acteurs » .

Et si Paris prenait exemple, pour mettre en place des cantines 0 déchet ?

>> À lire aussi : Canicule : Un papa offre dix ventilateurs à une école et voit son cadeau refusé

En savoir plus sur : - - -

Publié par Jessy le 09 Juil 2019
0