Cette petite fille gardera des cicatrices affreuses à vie à cause de quelque chose que de nombreux touristes font en vacances…

 

Plusieurs cas de brûlures au henné ont été signalés ces derniers temps. Ce problème est interpellant, car normalement les dessins au henné sont inoffensifs pour la peau et sont très fréquents, surtout en période estivale. Cette jeune fille raconte son calvaire, depuis qu’elle a fait un tatouage au henné durant ses vacances en Égypte. Elle est revenue avec des brûlures sur tout le bras et elle a d’horribles cicatrices qui resteront probablement à vie.

Madison en vacances en Egypte (SWNS)

Le tatouage devait être un cadeau de vacances

Madison Gulliver n’a que 7 ans et elle va devoir assumer le regard des autres sur ses bras couverts de cicatrices apparues à cause de brûlures causées par des dessins au henné. Elle est partie avec ses parents à Hurghada, en Égypte, et son père a accepté de lui offrir la possibilité de se faire dessiner des tatouages au henné. Son frère, Sebastian, a lui aussi pu se faire tatouer, mais il a ressenti des picotements après quelques heures seulement et a décidé de l’enlever. Et il a bien fait, car il a évité la catastrophe qu’a connue sa sœur.

Elle et sa maman sont fières d’avoir le même tatouage (SWNS)

Elle va garder des cicatrices à vie

De retour en Angleterre, c’est là que les problèmes ont commencé. Ses bras ont commencé à brûler et des cloches sont apparues. Ils sont tout de suite allés à l’hôpital et il a fallu la traiter d’urgence. Les cloches n’ont pas pu être percées car elles étaient trop épaisses, il a donc fallu les lui enlever. L’opération lui a laissé de larges cicatrices sur les bras, qui resteront probablement à vie. Elle est sous surveillance médicale, à l’unité des grands brûlés de l’hôpital, pour au moins 6 semaines.

Des cloches sont apparues sur ses bras (SWNS)

Il faut aussi faire attention aux colorations pour cheveux

Il faut faire attention lorsqu’on accepte ce genre de tatouage. Si le henné est en effet inoffensif, il faut savoir que les tatoueurs ajoutent des produits pour que la couleur soit noire. C’est cet élément qui peut provoquer des brûlures, il s’agit du paraphénylènediamine. Ce composé est souvent utilisé en chimie, notamment dans la coloration pour cheveux ou pour noircir certaines préparations cosmétiques. Mais le PPD est aussi un allergène reconnu et de nombreuses personnes ne le supportent pas. L’utilisation du composant est souvent controversée.

Les cicatrices qui restent sur son bras (SWNS)

Il faut d’abord faire un test d’allergie

Aujourd’hui, les parents de Madison veulent alerter les touristes quant aux dangers des tatouages au henné. Le salon de tatouage décline toute responsabilité, étant donné que c’est Madison qui a réagi de la sorte. L’agence touristique a été mise au courant et a contacté le tour opérateur. L’hôtel qui organisait les visites au salon a décidé de ne plus y emmener les visiteurs. Rappelons que le henné est normalement de couleur brun orangé et qu’il ne pose aucun problème dès lors qu’il n’est pas rendu noir par le PPD.

Publié par Nicolas F le 17 Août 2017
 
0