Chats : leur couleur génétiquement expliquée !

Si les races de chats sont nombreuses, leurs nuances de couleur le sont tout autant. Leur « robe » est en réalité caractérisée par 12 gènes.

 

Le gène A provoque le « tiquetage » : le chat présente des « tigrures ». Le pigment, la mélanine, est discontinu : les « bandes » les plus sombres représentant les zones où la mélanine est la plus présente.

 

Le gène B provoque un pelage noir, chocolat et cannelle. Ces trois versions sont appelées « allèles ». Néanmoins, puisque l’allèle B domine, tout chat en possédant au moins un sera obligatoirement noir.

 

Le gène O est à l’origine de robes rousses. Le pigment n’est plus la mélanine, mais l’eumélanine, un pigment roux orangé. Il est sur le chromosome X. Ainsi, un mâle (XY) ne peut être roux que si le gène O est activé sur son chromosome X. En revanche, une femelle (XX) pourra être rousse si le gène O est présent sur les deux chromosomes ; elle est rousse et brune à la fois s’il n’est présent que sur l’un d’eux.

 

Les chats peuvent aussi avoir des gènes de dilution qui « éclaircissent » la couleur : il s’agit des gènes D et C (on pense par exemple aux chats gris). Quant au gène S, il est responsable des marques blanches qui colorent le pelage de nos chats.

image.php

Source : Science et Avenir 

 Découvrez aussi : de magnifiques animaux aux yeux vairons !

En savoir plus sur : -

Publié par La Rédaction le 17 Fév 2015
0