Grève des cheminots de la SNCF : Macron aussi en a plein le c** !

Les cheminots, accusés de dégradation

La grève des syndicats de la SNCF devrait se poursuivre jusqu’à la fin du mois de juin. Et pour cause, les cheminots se mobilisent depuis le 03 avril dernier pour protester contre la réforme ferroviaire que prévoit le gouvernement d’Emmanuel Macron. C’est donc sous la forme d’une « grève perlée » que les salariés de la compagnie ferroviaire ont été appelés à cesser le travail 2 jours par semaine et ce, tous les 5 jours. Aujourd’hui, la CGT fait néanmoins l’objet d’une accusation plus que douteuse. En effet, un TER a été retrouvé tagué d’un personnage à l’effigie d’Emmanuel Macron. Et il a un crucifix planté dans la croupe. C’est imagé, poétique, frais, bref, tout ce qu’on adore 🙂

 

greve des cheminots

Eric Saury accuse les cheminots

Au cas où le message ne serait pas assez subtil comme ça, le (ou les) tagueur(s) ont même pris soin d’inscrire « Macron » en lettres capitales rouges à côté de leur chef d’œuvre. Le TER en question est d’ailleurs stationné gare de Marseille Blancarde. Mais le fait est que cette photo a été partagée sur la page de la « CGT Établissement Traction Paris Sud-Est« . Eric Saury, membre du collectif « Les naufragés du TER Grasse Vintimille« , a immédiatement réagit en portant de lourdes accusations sur la CGT. Le syndicat français quant à lui, dément fermement.

 

Le message de Saury aux cheminots

Eric Saury s’est exprimé et il n’y va pas de main morte. « De grands démocrates respectant la République Française, les zozos de Marseille Blancarde. Quand on sait que ce sont les mêmes charmants personnages qui maintiennent tous les TER de la région, vous avez compris pourquoi nous exigeons de l’autorité organisatrice de l’ouverture prochaine d’un centre de maintenance TER à Nice Saint-Roch. Et nous, les abonnés naïfs, qui pensions que les cheminots chérissaient leur matériel roulant« . Des accusations lourdes de sens, mais au nom de quoi ? Car si je ne m’abuse, Monsieur Saury ne dispose d’aucune preuve.

« Ça ne vient pas des cheminots« 

« Nous avons vu la photo, mais ça ne vient pas de cheminots, ce sont des gens qui sont venus taguer comme souvent. Déjà pour Charlie Hebdo il y avait des tags de ce genre. Nous n’avons pas de peintres dans nos rangs. En aucun cas la CGT en est responsable et nous condamnons la dégradation de matériel » a précisé Pascal Guglielmi, représentant du syndicat. Une enquête à été ouverte par la SNCF pour « dégradation de bien public ». On ne sait pas si le Président de la République Française a déjà vu la photo ou pas, ni même s’il compte y réagir. Mais rien n’est moins sûr… Quoi qu’il en soit, ça ne nous dit pas qui est à l’origine du tag et il y a fort à parier pour qu’on ne le sache jamais.

 

« Eric Saury, le train de vos injures roule sur les rails de notre indifférence« . Nous aussi on peut être poétiques quand on veut 😉

Source photo / photo à la une : CGT Établissement Traction Paris Sud-Est

En savoir plus sur : -

Publié par Charlene le 22 Avr 2018
 
0