Choc : un bébé est né avec les deux jambes cassées à cause de sages-femmes non qualifiées

En Russie, un bébé est né avec les deux jambes cassées à cause de deux sages-femmes non qualifiées. La jeune mère qui souhaitait accoucher à domicile a fini par être amenée à l’hôpital.

Bébé

Un bébé est né avec les deux jambes cassées à cause de deux sages-femmes non qualifiées qui n’ont pas souhaité appeler une ambulance. (Photo d’illustration)

Cette jeune mère ne s’attendait pas à subir un accouchement si difficile. Dans la ville de Voronej, en Russie, une femme a accouché d’un enfant dont les deux jambes ont été cassées par deux sages-femmes.

Tout commence au domicile de la mère. Cette dernière souhaitait donner la vie chez elle mais l’accouchement a pris une tout autre tournure… Lorsque le travail commence, les deux sages-femmes présentes sur les lieux aperçoivent les pieds du nouveau-né.

Elles ont alors tiré l’enfant par les pieds. Une erreur gravissime qui a causé plusieurs fractures au bébé. Plusieurs photos du petit garçon avec les jambes et pieds totalement violets ont été publiées. La rédaction a décidé de ne pas les publier.

>>> À lire aussi : Elle accouche de son premier enfant et apprend une nouvelle bouleversante qui a changé sa vie (vidéo)

Les sages-femmes ont refusé d’appeler une ambulance

Paniquées en voyant les pieds de l’enfant sortir de sa mère, les deux sages-femmes auraient préféré le tirer par les pieds que d’appeler une ambulance. D’après le site Foozine, elles avaient peur d’encourir une « responsabilité pénale«  pour avoir agi en tant que sages-femmes non qualifiées.

Face à la situation, les deux femmes ont forcé la jeune mère et son compagnon à prendre l’ascenseur de leur immeuble pour les amener à l’hôpital.

Une fois arrivée, la jeune femme a rapidement été prise en charge par le personnel. « Il est né avec des fractures et d’autres blessures dangereuses parce que sa mère a décidé de recourir aux services à domicile pour l’accouchement au lieu d’aller à l’hôpital » a affirmé Olga Samofalova, gynécologue en chef de la région.

L’enfant a par ailleurs souffert d’un manque d’oxygène. Aujourd’hui la mère et l’enfant sont en bonne santé.

« Après un tel accouchement ‘naturel’, les femmes se retrouvent avec de graves blessures invalidantes, des hémorragies massives, des abcès et des nécroses, ce qui leur fait perdre leur santé, et parfois leur enfant à naître. Heureusement, dans ce cas, les médecins ont sauvé à la fois la mère et le bébé. Ils sont rentrés chez eux et le traitement de l’enfant se poursuit » , a ajouté la gynécologue.

>>> À lire aussi : 02/02/2020 : ce bébé rentre dans l’histoire pour cette incroyable raison !

En savoir plus sur : - -

Publié par Eugenie le 12 Fév 2020
0