Chômage : votre région a-t-elle réellement connu la baisse du chômage ?

Alors que l’année 2020 commence fort avec les manifestations, il semblerait qu’une bonne nouvelle soit à retenir de l’année 2019 : le nombre de demandeurs d’emploi a chuté de 3,3% en 2019. Cela représenterait 120 000 demandeurs d’emploi sans activités en moins, représentant une baisse notable importante. Mais d’une région à l’autre, le chômage a-t-il réellement diminué ?

>> À lire aussi : Emmanuel Macron a t-il dit aux Français de se « débrouiller » pour payer leurs retraites !?

Corse, Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur : un bilan positif !

Si vous habitez en outre-mer, vous êtes les mieux placés dans la baisse du chômage. Avec 7,8% de demandeurs d’emploi en moins en 2019, la Guadeloupe est la région la mieux placée, comme le révèle BFM TV. En Métropole, la Corse est à -6,3% de chômeurs, suivi des Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur, représentant à elles deux 36 600 demandeurs d’emploi en moins en 2019. Une baisse notable, qui semble avoir donné espoir aux citoyens en recherche d’emploi. La Nouvelle-Aquitaine se porte également bien avec plus de 13 000 chômeurs en moins.

Source : INSEE / BFM TV

>> À lire aussi : Trouver un travail en traversant la rue : Brigitte Macron réagit sur la phrase du Président

L’Île-de-France, Bourgogne-Franche-Comté et Pays de la Loire : les mauvais élèves

Malheureusement, la baisse n’est pas notable dans toutes les régions. Sur la carte érigée par BFM TV, L’Île-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté se placent comme les derniers de la classe avec seulement 1,8% de demandeurs d’emploi en moins pour l’Île-de-France. Des chiffres pas si étonnant lorsqu’on sait que la plupart des jeunes diplômés tentent leur chance à la capitale. Si vous habitez au Pays de la Loire, sachez que la région est classée comme la plus mauvaise élève avec un écart de seulement 1 000 demandeurs d’emploi en moins l’année dernière. Une baisse de 0,60% qui ne suffit pas à relever la région.

Il est important de préciser que cette baisse ne comprend que les demandeurs d’emploi sans activités (catégorie A). En 2018, les inscriptions à Pôle emploi ont augmenté de 5,1%, contre une diminution de 2,6% en 2019.

>> À lire aussi : Grève : un restaurateur veut échanger son établissement contre un emploi à la RATP (Vidéo)

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 28 Jan 2020
0