Une clinique vétérinaire menace d’euthanasier le chien si le maître ne paie pas la facture

En Grande-Bretagne, un Britannique amène sa chienne en urgence chez le vétérinaire après qu’elle se soit cassée la patte. Et devant le diagnostic, la chienne doit être amputée. Mais comme si cette mauvaise nouvelle ne suffisait pas, la clinique réclame au maître de payer immédiatement les frais médicaux sous peine d’euthanasier le chien.

 

>>À lire aussi : la terrible histoire de 18 chiens sauvés d’un élevage clandestin

 

Un chien qui se fait amputer

Damo Brennan est un papa d’une trentaine d’années comblé par son fils mais également par la présence de sa chienne, Luna. Mais ce jour-là, l’animal se blesse et se casse la jambe. Dans la panique et devant l’urgence, ce Britannique amène la pauvre bête dans une clinique vétérinaire afin qu’elle se fasse soigner. Mais rapidement, le verdict tombe : la facture s’élèverait à 7000 ou 9 000 $. Du coup, comme la note est trop excessive pour la famille, Brennan doit se résoudre à voir sa chienne amputer pour éviter que les blessures s’aggravent.

 

>>À lire aussi : en plaçant une caméra de surveillance chez eux, les maîtres de ce chien ont découvert l’horreur

 

La clinique vétérinaire menace d’euthanasier le chien

Mais Brennan n’en a pas fini avec les mauvaises surprises. En effet, une fois Luna sortie d’affaire, la famille apprend que la facture s’élève à plus de 1000 $. Une somme exorbitante pour le foyer qu’ils ne peuvent pas régler immédiatement. Du coup, ils proposent de régler la facture en plusieurs fois jusqu’à épuisement de la dette. Mais les employés ne veulent rien savoir et annoncent qu’ils gardent le chien jusqu’à ce que les frais médicaux soient réglés. Pire, le lendemain, le propriétaire de la clinique Vets4Pets contacte Brennan et lui fait savoir que s’il ne le paye pas immédiatement, la chienne sera euthanasiée ! ! !

 

 

Au comble du désespoir, la famille se tourne immédiatement vers une page de socio financement sur Facebook. Et en seulement quelques heures, ils parviennent à réunir la somme demandée pour récupérer la pauvre bête. Amputée mais en bonne santé, Luna est de retour dans son foyer et se porte bien. En revanche, la famille a décidé de porter plainte contre la clinique à l’office de protection du consommateur.

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 13 Mar 2019