Coincée dans un placard, elle est morte de froid et desséchée, alors qu’elle a gratté pendant des jours aux parois

Elizabeth Mary Isherwood est morte tragiquement, épuisée et morte de froid. Elle était partie se reposer dans un gîte qu’elle avait l’habitude de fréquenter, quand elle est restée piégée dans un placard aéré. Le placard-séchoir, une sorte de petite buanderie qui sert à faire sécher le linge, s’est refermé derrière elle, alors qu’elle cherchait les toilettes pendant la nuit. Elle y est restée pendant des jours. Elle est morte d’hypothermie, gelée par l’aération et l’eau d’un tuyau percé qui lui coulait dessus. Elle a avait frappé sur les murs et fait des trous dans le placard, mais les voisins pensaient que des ouvriers faisaient des travaux. C’est un employé du gîte qui a trouvé son corps.

 

L’ancienne policière se trompe de porte la nuit

Elizabeth Isherwood, 60 ans, était une ancienne policière à la retraite. Elle avait l’habitude de se rendre au Plas Talgarth, une propriété avec des gîtes, au Pays de Galles. Elle devait rester quelques jours dans la multipropriété à temps partagé et sa disparition n’a donc pas immédiatement inquiété ses proches. Elle s’est trompée de porte durant la nuit, alors qu’elle cherchait les toilettes. Elle était à peine vêtue lorsqu’elle s’est retrouvée enfermée dans un placard-séchoir, une sorte de vide ventilé, utilisé pour faire sécher le linge.

 

Elle reste coincée dans un placard

Lorsqu’on a retrouvé Elizabeth quelques jours plus tard, elle avait les ongles arrachés. Elle avait tout tenté pour gratter à la porte, égratigner les parois et arracher l’intérieur du placard. Après enquête, les résidents du complexe qui dormaient juste à côté ont déclaré avoir entendu beaucoup de bruits provenir du mur voisin. Elle aurait frappé au mur pendant des heures. Mais les visiteurs pensaient qu’on faisait des travaux dans la chambre d’à côté. Pourtant, Elizabeth a tout tenté pour sortir. Elle avait arraché un conduit d’eau en métal qui traversait le placard. Avec cet objet rigide et coupant, elle avait réussi à faire des trous dans le mur en plâtre. Elle avait transpercé la paroi mais les trous donnaient à l’intérieur d’autres placards de la cuisine.

 

Elle était à deux doigts de réussir à s’échapper

En arrachant le conduit, elle a provoqué une fuite d’eau. Aspergée par cette eau froide, elle a encore plus souffert de la température basse qui régnait dans cet espace clos. Le placard-séchoir qui sert à étendre le linge est volontairement aéré. Le courant d’air froid et l’eau qui lui coulait dessus l’ont mise en état d’hypothermie. Après une semaine sans nouvelles, sa famille a alerté les autorités qui sont entrées dans sa chambre. En découvrant sa valise qui n’avait pas encore été défaite, ils ont compris que sa disparition s’était déroulée quelques heures à peine après son arrivée dans le gîte. Elle laisse derrière elle un fils de 32 ans et son ex-mari, qu’elle considérait comme un ami. D’ailleurs, la nuit de son accident, elle avait été boire un verre avec le père de son fils, qu’elle avait quitté, il y a déjà 30 ans, quand elle a fait son coming out. Sa compagne Rosie n’était pas avec elle durant ce dernier séjour.

femme enfermée dans un placard meurt de froid

Crédits : Caters News Agency, Giphy

Publié par Nicolas F le 24 Juin 2018