Cellule de 9 m², téléphone, télé : quelles sont les conditions de détention d’Alexandre Benalla à la prison de la Santé ?

Alexandre Benalla est incarcéré à la prison de la Santé, à Paris, depuis mardi soir. L’ancien chargé de mission à l’Elysée est placé en détention provisoire sur décision d’un juge après la révocation de son contrôle judiciaire. Des enregistrements dévoilés par Mediapart démontrent, en effet, que l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron est entré en contact avec son ami Vincent Crase, suite à leur mise en examen pour les violences sur des manifestants le 1er mai dernier. Les deux hommes n’ont donc pas respecté leur contrôle judiciaire qui leur interdisait tout échange. Alexandre Benalla est ainsi enfermé à la prison de la Santé, récemment rénovée. Dans son édition du jour, le Parisien dévoile quelques indiscrétions sur ses conditions de détention.

 

Alexandre Benalla dans le quartier « des personnes vulnérables »

Avant sa fermeture en 2014, la prison de la Santé a accueilli de nombreux détenus célèbres dans son « quartier VIP » (Bernard Tapie, Jérôme Kerviel, Booba, Samy Naceri, JoeyStarr, Xavier Niel,…). Cet espace réservé aux détenus notoires a fermé ses portes suite à la rénovation de cet établissement pénitentiaire entre 2014 et 2019. Alexandre Benalla n’as donc pas pu l’intégrer et a plutôt été placé dans le quartier dit « des personnes vulnérables » selon FranceInfo. Cet espace est dédié aux prisonniers célèbres « ainsi qu’à ceux dont l’intégrité pourrait être menacée s’ils étaient en régime classique, par exemple les prévenus d’infractions à caractère sexuel » ajoute le Parisien.

 

Une cellule individuelle de 9 m² avec téléphone et télévision pour Alexandre Benalla

Contrairement aux autres prisons de la région parisienne, la Santé n’est pas en situation de surpopulation carcérale. L’ancien collaborateur du chef d’Etat dispose donc d’une cellule individuelle de 9 m² avec une télévision et un téléphone fixe. La ligne est placée sur écoute, son utilisation est payante et les numéros ne peuvent être composés qu’après validation des juges d’instruction chargés de l’enquête. Alexandre Benalla dispose d’une heure de promenade quotidienne dans lequel il est amené à croiser d’autres détenus du quartier « des personnes vulnérables » . « Il a demandé à avoir accès à des livres, au sport et au parloir. » indique au Parisien une personne l’ayant déjà croisé depuis son incarcération à la prison de la Santé.

 

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Maxime le 21 Fév 2019
0