Cette confidence d’Alexandre Benalla qui dérange Emmanuel Macron

L’année 2018 aura été particulièrement difficile pour Emmanuel Macron. Le président de la République déclinera ses voeux aux Français, ce soir, depuis l’Elysée dans une allocution particulièrement attendue. Vivement secoué par la crise politique instaurée par les Gilets jaunes, Emmanuel Macron a vu sa cote de popularité chuter mois après mois. Alors que la victoire des Bleus en Coupe du monde aurait pu lui être bénéfique, à la manière d’un Jacques Chirac en 1998, le chef d’Etat n’a pas pu surfer sur cette vague de bonheur estivale. Et pour cause, quatre jours après la victoire finale de l’équipe de France, les journalistes du Monde publiaient leurs premières révélations sur l’affaire Benalla. Six mois plus tard, à quelques heures de clôturer cette année 2018, de nouvelles informations livrées par Alexandre Benalla pourraient mettre à mal le président.

 

Alexandre Benalla est régulièrement en contact avec Emmanuel Macron

Depuis le licenciement d’Alexandre Benalla en juillet dernier, l’Elysée assurait ne plus entretenir aucun contact avec l’ex-collaborateur du président Macron. Mais la version livrée par l’ancien chargé de mission, dimanche auprès de Mediapart, pourrait bien relancer cette affaire nauséabonde pour le chef d’Etat. « Nous échangeons sur des thématiques diverses. C’est souvent sur le mode ‘Comment tu vois les choses ?‘ . Cela peut aussi bien concerner les Gilets jaunes, des considérations sur untel ou sur untel ou sur des questions de sécurité. » affirme ainsi Benalla sans détour.

Le salaire exorbitant d'Alexandre Benalla dévoilé

 

Benalla continue d’être sollicité par l’Elysée

Dans la tourmente depuis plusieurs mois, Emmanuel Macron écouterait ainsi son ancien homme de confiance sur certains sujets sensibles. « Ça va être très dur de le démentir parce que tous ces échanges sont sur mon téléphone portable » renchérit Alexandre Benalla. Celui qui est mis en cause pour des violences sur des manifestants le 1er mai dernier affirme communiquer de manière régulière avec d’autres personnes à l’Elysée. « Je suis un élément extérieur qui veut du bien au mec qui lui a fait confiance. J’aurais pu claquer la porte et passer à autre chose. Mais on continue à me solliciter, alors je continue à répondre. Cela dérange un certain nombre de personnes, qui sont puissantes et qui font comme si le président était sous curatelle. Ils lui font faire des conneries phénoménales. » dénonce Benalla. Une affaire sans fin.

 

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Maxime le 31 Déc 2018
0