Confinement : Jean-Michel Blanquer aurait la date du retour des classes

Avec la fermeture des établissements scolaires, et de la mise en place du confinement, des millions d’étudiants ont été contraints de faire classe à la maison. Grâce à la nouvelle technologie, les professeurs peuvent donner des devoirs et transmettre les cours aux élèves. Alors que Jean-Michel Blanquer souhaite un retour dans les écoles pour le 4 mai, il n’écarte pas la possibilité d’un retour en classe pour le mois de septembre.

>> À lire aussi : Coronavirus : voici quand pourrait arriver le pic de l’épidémie en France

Scolarité : un retour souhaité pour le 4 mai !

Bien que certaines fake news se soient répandue au cours des derniers jours sur une prolongation de l’année scolaire sur les vacances d’été, Jean-Michel Blanquer ne l’envisage pas pour le moment. Cependant, ce dernier met un point d’honneur à poursuivre l’école à la maison au minimum jusqu’aux vacances de Pâques, comme le rapporte Le Parisien. « Le scénario privilégié est celui d’un retour en classe après les dernières vacances de printemps, le 4 mai, mais nous sommes évidemment tributaires de l’évolution de l’épidémie » a expliqué Jean-Michel Blanquer. Alors que les mesures de confinement sont jugées encore trop laxistes, le gouvernement ne souhaite pas entrer dans un confinement total, ce que préconisent les nombreux médecins afin « de freiner considérablement le virus » .

>> À lire aussi : Coronavirus : un nouveau symptôme du COVID-19 aurait été découvert

Un retour en classe en septembre ? Le scénario désagréable mais possible !

Beaucoup de parents pourraient être déçus d’apprendre que leurs bambins risquent de revoir les bancs de l’école en septembre, si l’épidémie ne freine pas. « Ce sera plus tard si le pic de l’épidémie est plus tard qu’avril, on s’en remet aux autorités scientifiques comme à chaque fois […]. Nous envisageons tout en termes de préparation du retour, même un retour après l’été » a avoué le ministre de l’Education. Ce dernier a d’ailleurs indiqué que des cours de soutiens seront mis en place au mois d’août pour les élèves en difficultés.

L’école à la maison pose parfois des problèmes d’inégalités pour les enfants qui n’ont pas accès à des ordinateurs. Jean-Michel Blanquer a donc spécifié que les enseignants devront appeler les élèves et parents d’élèves chaque semaine pour faire le point. « C’est l’occasion d’un contact personnalisé différent des relations habituelles » a précisé de ministre de l’Education.

>> À lire aussi : Toute la désinformation, les fake news, les rumeurs sur le coronavirus sont corrigées par l’OMS ! (Vidéo)

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 25 Mar 2020
0