Où est passé le crucifix de Johnny Hallyday que Laeticia ne porte plus ?

Où se trouve le précieux crucifix, le porte-bonheur de Johnny Hallyday ?

C’est au début des années 2000 que Johnny Hallyday a acquis un précieux bijou. Il s’agit d’un crucifix créé par Harry Winston, un fournisseur officiel de diamants. Mais ce crucifix n’en est pas vraiment un, puisque sur la croix, ce n’est pas le Christ qui est représenté, mais Jimi Hendrix. Celui que l’on considère comme le meilleur guitariste du monde, avait la particularité d’être gaucher mais de jouer avec une guitare de droitier. Après la mort de Johnny Hallyday, de nombreux fans ont voulu acquérir son porte bonheur. Un bijoutier a créé des reproductions du crucifix, que les fans du rockeur se sont arrachés. Prix de l’objet : 380 euros…

 

Laeticia s’est parée du bijou après la mort de son mari

Ainsi, après la mort de Johnny Hallyday survenue le 5 décembre 2017, Laeticia Hallyday a récupéré l’objet et l’a porté. Lors de l’hommage à la Madeleine, la veuve du rockeur, vêtue de noir, portait le crucifix. Lors de sa fameuse interview au Point, elle a également été photographiée vêtue du porte-bonheur de son mari. Mais depuis le mois de Mars, Laeticia a enlevé l’objet de son cou. Pourquoi ne porte-t-elle plus le précieux collier de Johnny ?

 

Où est passé le crucifix de Johnny Hallyday ?

Pour Laeticia, le crucifix de Johnny Hallyday a deux valeurs : sentimentale et financière. En effet, il s’agissait du porte-bonheur du rockeur. Mais le coût de l’objet est particulièrement élevé ( il est estimé à plusieurs dizaines de milliers d’euros). Laeticia Hallyday a préféré ne plus porter le bijou suite à la révélation du testament de son mari. Les ainés du rockeur, David et Laura, se plaignaient de ne pas avoir reçu d’objet personnel de leur père… Porter le précieux crucifix serait ainsi malvenu. Laeticia l’a donc rangé, en attendant peut-être sa venue en France pour la promotion de l’album posthume de Johnny ?

 

crucifix Johnny Hallyday

 

En savoir plus sur : -

Publié par Charlotte Zuber le 24 Sep 2018
 
0