Un déodorant en spray tue une adolescente de 12 ans en vacances

Ann Daughtry sera hantée à vie par l’image de sa fille, la tête penchée vers l’avant, morte dans la caravane que la famille louait pour les vacances. Paige était une jeune fille aimée de tous, douée, qui voulait devenir chanteuse, mais elle avait une obsession pour les odeurs. Elle s’aspergeait de déodorant en abondance. L’autopsie a révélé qu’elle est décédée d’une intoxication au déodorant.

Elle s’aspergeait de déo pendant des heures

Quand Ann a trouvé sa fille inanimée dans la caravane, elle a crié pour avoir de l’aide. « J’ai hurlé de toutes mes forces, j’ai essayé de la sortir du lit et j’ai appelé les secours ». En réalité, elle n’était pas encore décédée, sa mort sera prononcée deux heures plus tard, à l’hôpital. « Elle pouvait passer des heures dans la salle de bain à s’asperger de spray. Elle ne voulait pas sentir. Elle le faisait aussi dans des endroits confinés et je lui disais d’arrêter. Mais nous n’avons jamais été inquiétés plus que ça. Il n’y avait rien qui indiquait qu’elle aurait pu en respirer par peur de sentir des odeurs. »

(Cavendish Press)

(Cavendish Press)

Les gaz du déodorant l’ont tuée

Les médecins ont indiqué qu’il n’y avait pas de preuves qu’elle avait une accoutumance au déodorant, mais l’autopsie est claire. Paige est décédée à cause des inhalations de gaz. Les vapeurs du butane et d’isobutène contenus dans les sprays déodorants ont intoxiqué la jeune fille de 12 ans. La mort est la « conséquence non-intentionnelle d’un acte délibéré ». Paige inhalait les vapeurs sans en connaître les conséquences.

(Cavendish Press)

Publié par Nicolas F le 31 Mar 2017
0