Des trains drônes ? C’est pour bientôt d’après la SNCF

Alors que certains métros parisiens ont déjà dit adieu aux conducteurs, c’est bientôt au tour de la SNCF de lancer des trains automatisés. D’ici 2025, de la même manière que lorsque vous montez dans le métro 1 ou 14, vous cherchez la place du chauffeur, la société ferroviaire prévoit de faire circuler des trains sans conducteur.

>> À lire aussi : Deux chatons perturbent le métro de New York 

Premier train commandé à distance

Alors que l’ensemble de la population française espère que la SNCF se penche sur les retards réguliers ou encore les annulations de trains, c’est un tout autre sujet qui préoccupe la compagnie. En effet, la société ferroviaire a indiqué mercredi avoir fait circuler pour la première fois un train commandé à distance dans la région parisienne. Qualifiée « d’étape majeure » , les trains autonomes semblent arriver plus vite que prévu.

Un « train drone » composé de deux locomotives de manoeuvres a circulé sur 4 km entre Villeneuve-Saint Georges (Val-de-Marne) et Juvisy (Essonne) en avril dernier. La particularité de ce trajet résidait dans l’absence de conducteur. En effet, le véhicule était commandé depuis un poste de commande situé à Vigneux-sur-Seine (Essonne). La SNCF s’est humblement félicitée dans un communiqué : « cette expérimentation réussie a permis de démontrer la faisabilité technique de la téléconduite sur rail. » 

Des caméras étaient installées sur la locomotive et permettaient au conducteur d’assurer à distance les commandes de freinage et d’accélération. Sans l’aide d’un réseau cellulaire privé LTE (équivalent 4G) et un satellite, ce test n’aurait pas rencontré un si grand succès d’après l’entreprise.

>> À lire aussi : Top 100 des meilleures blagues drôles 

Des trains automatisés fonctionnels dès 2023

La société ferroviaire française, SNCF, annonçait avoir fait circuler pour la première fois un train automatisé en avril dernier. L’objectif de cette démarche est de permettre la prise de contrôle d’un futur train autonome à distance, notamment en cas de situation compliquée. Cela devrait également faciliter les manœuvres.

D’après le directeur du projet à la SNCF, Luc Laroche « c’est une grande première pour le système ferroviaire. Cette expérimentation réussie est une étape fondamentale dans la réalisation du train de demain. » 

Bien déterminée à renouveler l’expérience, il semblerait que des prototypes de train de marchandises ou TER totalement automatisés devraient être fonctionnels en 2023. Il faudra néanmoins attendre 2025 pour que ces véhicules soient déployés.

L’entreprise n’envisage pas encore de faire rouler des trains automatisés de voyageurs sans conducteur mais elle assure voir des « bénéfices concrets » à l’automatisation des trains. À savoir, une meilleure régularité avec « une circulation harmonisée et une vitesse optimisée » qui permettraient de faire circuler davantage de convois.

Bientôt Bordeaux-Paris en 45 minutes ? Qui sait.

>> À lire aussi : Drame de Brétigny : la sncf avait été prévenue du mauvais état de la voie 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Emma le 14 Juil 2019
0