La Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) est choquée des résultats décevants des candidats !

Les résultats du concours externe de “secrétaires administratifs spécialisés” de 2019 sont particulièrement décevants. En effet, le rapport du jury a été publié et le niveau global des candidats serait “moyen” . Pourtant, la majorité des postulants dispose d’un bagage théorique de haut niveau (Master 2). Retour sur les points abordés dans ce rapport de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure).

À lire aussi: Tous musclés sur Arte : la musculation, plus qu’un moyen d’entretenir notre santé, une marque de notre société hyper-contrôlée !

Des résultats en “deçà du niveau attendu” dans certaines spécialités

Au titre du concours externe de “secrétaires administratifs spécialisés” de 2019 , la DGSE proposait 14 postes dont 10 dans la spécialité “rédaction et analyse dans les domaines de la géopolitique” , 2 dans celle des “langues – arabe littéral” et 2 dans la spécialité “rédaction, administration générale” .

Après les concours, qui se sont tenus du 20 au 31 janvier 2020, les résultats sont tombés et ne sont pas satisfaisants. En effet, le niveau global des candidats est jugé “moyen et en deçà du niveau attendu pour l’emploi” concernant les spécialités d’arabe littéral et d’administration générale.

À tel point qu’en arabe littéral, le jury examinateur a décidé de ne recruter aucun candidat. Les candidats n’avaient pas “une connaissance suffisante de la DGSE et de ses missions pour pouvoir se projeter, avec conviction, dans un porte correspondant à cette spécialité” . Le jury est donc intransigeant. Bien que l’offre d’emploi est conséquente dans les services de la DGSE, le jury préfère n’accepter personne plutôt que de choisir un mauvais candidat.

Des candidats séchant sur des questions “simples”

Le concours d’entrée dans les service de la DGSE n’est pas aisé. Composé de plusieurs épreuves, les candidats doivent faire preuve d’endurance et de connaissances approfondies sur des sujets de géopolitique, par exemple. Alors que ces épreuves théoriques ont été majoritairement réussies, le jury relève un manque de connaissances sur des “questions pourtant simples et accessibles” sur le poste en général et les services de la DGSE. En effet, de nombreux candidats n’étaient pas au point sur “les problématiques et enjeux du renseignement” par exemple.

De plus, le jury dénonce un manque de préparation des oraux de motivation et a regretté que “certains candidats n’expliquent pas spontanément les raisons les ayant conduits à passer ce concours” . À côté, le jury déplore “la présence de nombreuses fautes d’orthographe ” dans les dossiers des candidats, composés d’un CV et de lettres de motivation. Enfin, les dossiers seraient “trop généralistes et identiques à ceux adressés à d’autres concours, ils ne permettent pas de saisir les motivations spécifiques du candidat” . 

Le jury de la DGSE semble donc consterné par les résultats de la session de 2019. Pour les prochains postulants, cet article vous permettra de voir les points sur lesquels il vous faut être irréprochables. Être un espion demande du travail alors bon courage !

Source : vice.

À lire aussi : Nicolas Sarkozy prévient : « Si vous ne faites pas ça avant l’été, vous êtes morts » !

Publié par Salomee le 12 May 2020
0