Canicule : voilà pourquoi vous ne devriez pas dormir avec votre ventilateur allumé !

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Vous avez envie de dormir avec le ventilateur tellement vous avez chaud ? Vous passeriez votre vie accroché à votre ventilo ? On fait le point !

 

Le ventilateur : tentant en ce moment !

Vous aussi vous avez succombé à l’appel du ventilateur ? Je ne sais pas depuis quel coin de France ou du monde vous lisez cet article mais globalement, actuellement, la France connaît une période de canicule assez impressionnante. Les températures flirtent actuellement avec les 40 degrés et tournent aux alentours de 30°C le reste du temps. Autant vous dire qu’on ne souffre pas du froid. Alors comme à chaque fois que cela se produit, on cherche des moyens de se rafraîchir et le ventilateur est l’objet le plus sollicité en cette période de fortes chaleurs. À tort ou à raison ? Le ventilateur, ami ou ennemi ?

 

Bien évidemment, le ventilateur est une très bonne option pour se rafraîchir. Moins coûteux et moins polluant qu’une climatisation, il permet de se sentir mieux rapidement quand on souffre de la chaleur. Mais comme toutes les bonnes choses, il ne faudrait peut-être pas en abuser ! On vous explique pourquoi.

 

Dormir avec le ventilateur, mauvaise idée ?

Malheureusement, malgré les avantages cités précédemment, dormir avec le ventilateur présente aussi certains inconvénients. Si vous êtes allergique ou sensible à la poussière et aux pollens, sachez que le ventilo n’est peut-être pas votre ami. En effet, les hélices des ventilateurs récoltent facilement les poussières et pollens, les emprisonnent, pour mieux vous les redistribuer après. Miam miam beau programme.

 

De la même façon, l’air trop sec que dégage le ventilateur risque d’assécher vos muqueuses et votre peau. Alors non, je ne suis pas en train de vous dire que vous devriez jeter votre ventilateur et souffrir sous la chaleur, pas du tout. Mais l’utilisation du ventilo doit être modérée. Evitez les expositions prolongées et donc notamment la nuit. Ne vous est-il jamais arrivé de vous réveiller enrhumé après une nuit avec le ventilateur en plein mois de Juillet ? Et bien voilà, merci les poussières et le petit coup de froid sur la gorge.

 

Si vous êtes un grand rebelle et que vous voulez quand même dormir avec votre ventilo, on ne saurait trop vous conseiller de vous assurer qu’il est bien propre et que les hélices ne sont pas pleines de poussières. Et puis mettez le au minimum histoire de limiter les dégâts.

 

Le saviez-vous : les bruits blancs produits par les ventilateurs aident beaucoup de personnes à s’endormir. Le Monsieur dans la vidéo en haut d’article lui a trouvé une astuce pour avoir bien frais !

 

Besoin de vous rafraîchir ? Voici une sélection de ventilateurs pour survivre à ces fortes chaleurs.

Publié par Elsa Fanjul le 26 Juil 2018