Drame : Une petite fille de 2 ans meurt en mettant un chargeur de téléphone à la bouche

Les faits se déroulent en Inde, le 19 mai dernier. Alors qu’une fillette âgée de deux ans seulement échappe à la surveillance de ses parents, elle finit par s’électrocuter à cause d’un chargeur de téléphone qu’elle met à la bouche.

>> À lire aussi : Électrocutée dans son bain en chargeant son téléphone : cinquième décès de ce genre en quelques mois

Une fillette meurt à cause d’un chargeur de téléphone

C’est un accident dramatique qui se produit ce dimanche 19 mai à Jahangirabad en Uttar Pradesh (nord de l’Inde). Alors que la famille se réunit un dimanche, Shehvar, une petite fille de deux ans, échappe à la surveillance de ses parents. Et à cet âge-là, il suffit d’une minute d’inattention pour que le pire se produise.

Et malheureusement, c’est exactement ce qui s’est produit. Tranquillement en train de se balader dans la maison, la fillette tombe sur un chargeur de téléphone toujours branché. La fillette a donc commencé à mâcher le câble branché au secteur et encore sous tension.

>> À lire aussi : A 16 ans, il meurt électrocuté par ses écouteurs pendant que son téléphone chargeait

Un accident dramatique

Alors que la famille est tranquillement en train de manger, la petite fille se tourne donc vers le chargeur de téléphone encore branché sur le secteur. Même si le téléphone a été enlevé, le câble est encore sous tension et directement branché à la prise. Elle a donc saisi le fil pour le mettre à la bouche et a immédiatement été électrocutée.

Rapidement, les parents trouvent la petite et l’amènent en urgence à l’hôpital pour lui prodiguer les premiers soins. Mais sur place, et malgré les efforts de tout le personnel soignant, ils ne parviendront pas à réanimer la fillette. Pour le moment, la police locale affirme que ce drame ne fait pas l’objet d’une enquête puisque la famille n’a pas déposé plainte. « Toutefois, si quelqu’un vient prochainement porter plainte, une enquête sera bien ouverte, comme le veut le protocole », explique l’officier Akhilesh Pradhan.

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 26 Mai 2019
 
0