Une école de cuisine refuse l’inscription d’un nain car il pourrait faire trébucher ses camarades dans la cuisine

Louis Makepeace, 18 ans, ne mesure que 1m17. Atteint de nanisme, jamais il n’aurait pu imaginer que sa taille allait l’empêcher d’atteindre son rêve : devenir chef cuisinier. Il a travaillé dur toute son adolescence pour arriver à obtenir une place dans une école de cuisine réputée. Le jour des présentations, les professeurs l’humilient devant tout le monde en lui refusant de suivre les cours, car il est un « risque » pour les autres étudiants qui risqueraient de trébucher sur lui dans une cuisine. Regardez la vidéo ci-dessus de ce jeune homme qui voit son rêve s’en aller à cause de la discrimination dont il est victime.

 

L’école de cuisine refuse son inscription

Louis, atteint d’achondroplasie, a tout donné durant son apprentissage afin de décrocher une place dans une école de cuisine réputée. À la fin de ses années de lycée, il a réussi à obtenir une place au Heart of Worcestershire College, une haute-école qui dispense des cours de cuisine. La préinscription s’était bien déroulée et il se voyait déjà suivre ses premiers cours. Mais le jour des présentations, les professeurs et la direction de l’école ont découvert qu’il ne mesurait que 1m17.

 

Une fois de plus il est discriminé et son rêve lui échappe

Le corps enseignant s’est adressé à lui, alors qu’il y avait 14 autres étudiants autour de lui. Il a été désigné comme étant un « risque de sécurité » pour les autres. Toujours selon l’établissement scolaire, il aurait pu causer « des problèmes » s’il s’était retrouvé dans les pieds de ses camarades. « On est censé être égaux et avoir les mêmes chances mais pourtant je ne suis pas autorisé à faire quelque chose que j’aime », raconte le garçon dépité et déçu. « Ils ne sont pas prêts à faire les ajustements nécessaires et adaptés, comme faire des surfaces de travail plus basses ou descendre les cuisinières. Ils m’ont dit que ça présenterait un risque sanitaire et de sécurité, ce qui est très humiliant. Ça a abaissé ma confiance en moi. Comment je suis supposé obtenir les compétences qui me permettront d’avoir un job dans le secteur culinaire ? ». Ce passionné de cuisine italienne a le moral au plus bas. Il est sans cesse discriminé et ne supporte plus les moqueries. Il s’agit d’un nouveau coup dur pour lui et ne sait pas du tout comment il va rebondir cette fois-ci. L’école n’a pas voulu commenter l’incident et les parents de Louis sont en train d’envisager l’apprentissage à domicile.

nain école de cuisine danger trop petit

Crédits : SWNS

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 29 Août 2018