Affaire Elisa Pilarski : le coupable bientôt révélé ?

Décédée le 16 novembre dernier dans la forêt de l’Aisne par une attaque de chien(s), l’enquête piétine toujours. Le ou les coupable(s) de la mort d’Elisa Pilarski font désormais l’objet d’une enquête en cours. Est-ce son chien Curtis l’auteur de ce désastre ? Ou les 67 chiens présents au même moment dans la forêt ? Des tests ADN vont enfin être effectués sur l’ensemble des canidés.

Elisa Pilarski, des tests ADN lancés

©Facebook

>>> À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski : son passage à l’hôpital quelques mois avant sa mort pour morsure intrigue les enquêteurs

Des tests ADN pour déterminer le(s) coupable(s) du meurtre d’Elisa Pilarski

D’après l’autopsie, Elisa Pilarski est décédée d’une « hémorragie consécutive à plusieurs morsures » d’un ou de plusieurs chiens. Pour vérifier cette hypothèse, des tests ADN sont désormais obligatoires. Le parquet de Soissons a confirmé lundi que ces examens sont « attendus pour la fin du premier semestre ».

Le procureur de la République, Frédéric Trinh a déclaré dans un communiqué : « Au regard des coûts, des modalités d’exécution des missions demandées et des délais de retour proposés, un laboratoire a été retenu par le juge pour procéder aux analyses, dont les conclusions sont attendues pour la fin du premier semestre 2020 ». En effet, ces tests coûtent pas moins de 200 000€ et avaient initialement été refusés à cause du coût trop élevé.

>>> À lire aussi : Elisa Pilarski : « Putain il m’a mordu, il faut l’euthanasier ! » a crié Christophe Ellul à propos de leur chien

Qui est/sont le ou les responsable(s) de la mort d’Elisa Pilarski ?

Le mari de la victime, Christophe Ellul remue ciel et terre pour trouver le ou les coupable(s) de cet horrible meurtre. Pour réussir ces tests, des prélèvements génériques ont été effectués sur les 67 chiens soupçonnés. 62 canidés appartiennent à l’association Le Rallye La Passion tandis que les 5 American Staffordshire appartiennent au couple.

Curtis, le chien qui était avec Elisa Pilarski lors du drame, est également mis en cause de par son agressivité relate le procureur : « Les constatations du vétérinaire qui a examiné le chien Curtis ont permis de relever plusieurs excoriations cutanées sur son museau et le chanfrein. Par ailleurs, deux incidents de comportement ont été relevés postérieurement au décès de sa maîtresse : deux personnes ont ainsi été saisies par les vêtements pendant l’analyse comportementale tandis qu’une autre personne a été mordue dans la fourrière où le chien est gardé ».

Les résultats des tests vont avancer voir clôturer l’enquête !

>>> À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski : Le terrible destin de Curtis s’il était coupable

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Justine le 25 Fév 2020
0