« Ce sont les enfants qui cherchent de la tendresse » : les propos de l’abbé de La Morandais dans un débat sur la pédophilie scandalisent

 

Invité sur le plateau de LCI pour évoquer la vraie-fausse démission du cardinal Barbarin sur fond de scandale de pédophilie, l’abbé de La Morandais a créé la polémique sur les réseaux sociaux. L’homme d’église de 83 ans a tenu des propos douteux sur ces scandales à répétition qui nuisent à l’image de l’Eglise catholique depuis plus d’une dizaine d’années. « On a toujours l’impression que c’est un viol, qu’il y a de la violence. Mais au départ, je ne crois pas. D’après les échos que j’ai eus, les confidences, un enfant cherche spontanément de la tendresse de la part d’un homme ou d’une femme et souvent ce sont des gamins en frustration de tendresse.  »

 

>>>À lire aussi : Le pape inquiet d’une « mode » de l’homosexualité des prêtres

 

Pour l’abbé de La Morandais : « Ce sont les enfants qui cherchent de la tendresse »

Suite à cette première sortie douteuse, la journaliste Audrey Crespo-Mara recadre son invité. « La responsabilité est chez l’adulte quand même, on ne peut pas dire l’inverse » lance-t-elle alors à l’abbé de La Morandais. Le prêtre de 83 ans, régulièrement convié sur les plateaux télé s’engage alors sur une pente glissante. « Bien entendu. Mais le gamin va chercher de la tendresse. Vous avez tous observé qu’un gamin vient et qu’il vous embrasse sur la bouche… » Stupeur autour de la table. Les chroniqueurs de l’émission « Audrey & Co » lui répondent unanimement par la négative mais l’abbé de La Morandais campe sur ses positions.

 

>>>À lire aussi : Le pape appelle à la mobilisation face aux « prêtres prédateurs »

 

Des propos fermement condamnés sur les réseaux sociaux

Mise en lumière par Quotidien lundi soir, cette séquence a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes s’élèvent pour condamner les propos de l’écclésiastique. « A l’Abbé de la Morandais : si l’enfant cherche la tendresse, l’adulte qui répond par un viol est juste un monstre. Plutôt que ces abjectes justifications, demandez-donc pardon à tous les enfants victimes de prêtres pédophiles » tweete ainsi l’ancienne Secrétaire d’Etat Juliette Méadel. L’archevêque de Paris Mgr Michel Aupetit a fait savoir de son côté qu’il « condamnait fermement les propos de l’abbé de La Morandais » .

 

Ça peut vous intéresser :

–> Un prêtre écossais appelle à prier pour que le Prince George soit gay et provoque un scandale au Royaume-Uni

–> Une église qui bénit… les armes

–> Un prêtre fait la course avec une équipe de cyclistes

 

En savoir plus sur : -

Publié par Maxime le 19 Mar 2019
 
0