Enfants, ménage … Ce que devrait rapporter le travail à la maison !

Publié par Mélaine le 13 Oct 2018

C’est une économie invisible dont nous souhaitons vous parler. Et elle nous concerne tous. Il s’agit tout simplement, de chiffrer ce que représentent les tâches domestiques.

 

Le travail à la maison : une économie invisible

S’il n’est pas rémunéré, le travail à la maison n’est pourtant pas sans valeur. En Grande Bretagne, les chiffres officiels de l’ONS sont vertigineux. Entre s’occuper des enfants, faire tourner les lessives, faire le ménage, cuisiner, être le taxi de la famille … Le tout est globalement chiffré à 1240 milliards de livres sterling par an. (un peu plus de 1400 milliards d’euros).

 

Bien-sûr, ces chiffres ne sont pas pris en compte dans le calcul du PIB. Et pourtant, il faut en parler. En à peine 10 ans, ce chiffre a augmenté de 80%.

 

Et, bien que notre quotidien puisse être plus allégé en terme de difficultés des tâches … Nous en faisons pourtant toujours plus.

Le travail à la maison : des tâches de plus en plus variées

Il faut, pour bien comprendre ces chiffres, voir les choses sous nouvel angle. Autrefois, bien des choses que nous faisons aujourd’hui étaient confiées à des sociétés spécialisées. C’est ce qui explique en partie cette envolée du périmètre des activités domestiques. Et pour cela, nous remercierons les nouvelles technologies.

 

Selon Richard Tonkin, directeur adjoint de l’ONS, « des activités telles que l’organisation de vacances ou la recherche de l’assurance auto la moins chère, qui auraient auparavant été confié à des intermédiaires comme des agents de voyages et des courtiers en assurances, sont désormais assumées par les ménages eux-mêmes, grâce aux services en ligne souvent gratuits »

 

Le travail à la maison en chiffres.

Dans le détail, les chiffres de l’ONS sont assez révélateurs de notre mode de vie. Les transports (comme la conduite pour se rendre au travail, la conduite des enfants à l’école) représentait alors 28.8% de la valeur totale du travail non rémunéré.

 

S’occuper des enfants arrivait en deuxième position avec « l’équivalent de 5358 livres par personne ». En France, les dernières données de l’INSEE rapportent que les Français, sur la seule année 2010 ont consacré 60 milliards d’heures aux travaux domestiques, soit un tiers du PIB si ce même travail avait été payé au SMIC.

 

Et en France, ce sont toujours les femmes qui assument la majorité de ces tâches avec 64% des heures de travail domestique.

pib taches menageres

En savoir plus sur : - - -

 
0