Nouvelle étape cruciale dans l’affaire Elisa Pilarski qui va bouleverser l’enquête 

Ce mercredi, une reconstitution a été organisée dans la forêt de Retz (Aisne), lieu où le corps sans vie d’Elisa Pilarski a été retrouvé. Une étape cruciale qui peut bouleverser l’enquête en cours…

Elisa Pilarski

Une reconstitution organisée ce mercredi par la juge d’instruction devrait permettre d’éclaircir les zones d’ombre sur la mort d’Elisa Pilarski.

C’est dans l’après-midi du mercredi 12 février que cette reconstitution s’est déroulée, rapporte France 3. Pendant près de cinq heures, la juge d’instruction accompagnée des deux témoins et leurs avocats se sont retrouvés sur les lieux du drame.

Autour du petit chemin forestier de Saint-Pierre-Aigle, dans la forêt de Retz (Aisne), un périmètre de sécurité a été mis en place par les gendarmes. C’est ici que le corps sans vie d’Elisa Pilarski a été retrouvé par son compagnon, Christophe Ellul.

Pour tenter d’éclaircir le déroulé des faits qui ont amené à la mort de la jeune femme enceinte de six mois, la juge d’instruction a confronté les dires de Christophe Ellul et de Sébastien Van den Berghe. Pour rappel, ce dernier fait partie d’un des témoins. Au moment des faits, ce maître d’équipage du « Rallye La Passion » organisait une chasse à courre dans cette forêt. 62 chiens participants à cet évènement sont toujours suspectés d’avoir mordu à mort Elisa Pilarski.

>>> À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski : l’étrange demande de ce témoin qui vient tout chambouler !

Affaire Elisa Pilarski : les deux témoins ont deux récits différents sur le déroulé des faits

Pour la juge, cette reconstitution est cruciale pour tenter de faire avancer l’enquête car les deux témoins ne seraient pas en accord sur le déroulé des évènements. Récemment, le compagnon de la victime a livré un récit bouleversant sur sa version des faits. Un article à retrouver ici.

Pendant ces quelques heures, il a été question de déterminer le plus précisément possible la chronologie des faits.

Dans cette affaire, plusieurs analyses ADN avaient été effectuées sur Elisa Pilarski ainsi que sur les 67 chiens suspects dont cinq d’entre eux appartiennent à la victime et son compagnon. À ce jour, les résultats se sont pas encore connus.

>>> À lire aussi : Mort d’Élisa Pilarski : la polémique enfle autour de son chien Curtis

En savoir plus sur : - -

Publié par Eugenie le 13 Fév 2020
0