Fake news, un faux Donald Trump annonce la fin du sida dans une vidéo choc qui devient virale ! (vidéo)

La vidéo tourne en boucle et fait réagir sur la toile depuis lundi matin. Et pour cause. Dans cette séquence que vous pouvez découvrir ci-dessous, diffusée par l’association Solidarité Sida, un faux Donald Trump affirme dans une déclaration enregistrée depuis Washington, avoir « éradiqué le sida » .

Dans la suite de son allocution, le président américain n’en finit plus de se jeter des fleurs, dans un élan de mégalomanie non-dissimulé. « Merci Dieu, merci Donald Trump. C’est bon, c’est fait. Je m’en suis occupé personnellement. » lance-t-il face à des journalistes circonspects.

Cette vidéo, visionnée plus de 2,5 millions de fois sur Twitter, est bien évidemment (et tristement) fausse. Elle a pour mission d’éveiller les consciences des leaders mondiaux, qui se retrouvent jeudi et vendredi à Lyon autour d’Emmanuel Macron, pour collecter 14 milliards de dollars pour espérer vaincre le sida d’ici dix ans.

>>>À lire aussi : Etats-Unis : des artistes ont créé un cimetière consacré à tout ce que Donald Trump a détruit (vidéo)

La vidéo choc de Solidarité Sida avec Donald Trump est une « deepfake »

Cette courte intervention du (faux) président Trump, longue d’une trentaine de secondes, interpelle et suscite la polémique. Il s’agit en réalité d’une « deepfake » , une version encore plus poussée d’une fake news.

Les deepfakes, apparues ces dernières années sur la toile, sont des vidéos fallacieuses produites ou modifiées grâce à l’intelligence artificielle. Elles consistent à faire dire ce que l’on souhaite à une personne grâce à des techniques de superposition d’images. Ces vidéos sont pour la plupart utilisées pour créer des fausses informations et des canulars malveillants.

Non, Donald Trump n’a pas éradiqué le sida. Mais en détournant ainsi l’image du président américain, Solidarité Sida attire l’attention sur sa cause avant les réunions décisives prévues jeudi et vendredi à Lyon.

>>>À lire aussi : Découvrez les 10 théories du complot les plus connues

« La première fake news qui peut devenir vraie »

Après la fausse allocution de Donald Trump, Antoine de Caunes apparaît à l’écran pour expliquer le but de cette campagne polémique.

« C’est une fake news, mais pas n’importe quelle fake news. C’est même la première qui pourrait devenir vraie, explique le président d’honneur de Solidarité Sida. Si le 10 octobre prochain, les chefs d’Etat le décident, la prochaine génération pourrait grandir dans un monde sans sida. Oui, un monde sans sida, c’est possible. Alors aidez-nous, partagez la vidéo et rejoignez la mobilisation sur les réseaux, je compte sur vous. »

Le choix d’utiliser une deepfake pour porter ce message fait réagir sur les réseaux. Nombreux sont les internautes heurtés par ce démarche. « Erreur de com terrible. Que ce soit pour la bonne cause ou non l’utilisation des deepfake n’est pas acceptable. » , « Je comprends le message, mais même si l’intention est bonne, je trouve ça dangereux de démocratiser l’usage des deepfakes. On ne devrait pas utiliser quelqu’un comme marionnette, et lui faire dire ce qu’on veut, même si c’est Trump. » , « Même si la cause est grande, l’utilisation du deepfake est ici, à mon sens, non seulement très malvenue, mais également très mal réalisée, voire dangereuse. »

La vidéo aura au moins le mérite de faire réagir.

>>>À lire aussi : VIH : l’isolement affectif, « le plus dur, c’est le sentiment de rejet »

En savoir plus sur : - - -

Publié par Maxime le 09 Oct 2019
0