Féminisme, couleur de peau ou homosexualité : si l’année 2020 se plaçait sous le signe de l’ouverture d’esprit ?

L’année 2020 est arrivée, et son lot de bonnes résolutions également. Mais au lieu de faire des résolutions hypocrites, qui ne tiendront pour la plupart pas, pourquoi ne pas se lancer une sorte de défi, et devenir plus ouvert d’esprit ? Bonne idée, non ?

>> À lire aussi : Male tears, manspreading ou manterrupting : que veulent dire ces termes féministes ?

Être plus ouvert d’esprit, qu’est ce que cela signifie ?

On se dit tous ouverts d’esprit, et pourtant, il y a toujours un moment où nous sommes fermés à une idée, une façon de penser ou l’éthique d’une personne. Dans le dictionnaire, « l’ouverture d’esprit qualifie l’attitude d’une personne faisant preuve d’une grande tolérance, manifestant de l’intérêt, de la curiosité et de la compréhension pour les idées qui diffèrent en partie ou totalement des siennes » .

Finalement, l‘ouverture d’esprit, c’est d’abord être tolérant, et donc respecter la liberté, l’attitude et les opinions d’autrui. C’est concrètement, avoir ses idées, mais ne pas les imposer aux autres.

>> À lire aussi : « Le père Noël n’existe pas » : les réelles conséquences de cette phrase

Être ouvert d’esprit, cela signifie adhérer à toutes les pensées ?

Non, 100 % non ! L’ouverture d’esprit ne signifie pas que vous devez absolument adhérer aux pensées ou aux idéologies d’une personne. L’ouverture d’esprit ne veut pas dire renier votre caractère et votre éthique. C’est finalement une valeur qui se veut respectueuse d’autrui. En d’autres termes, chacun ses pensées, mais nul besoin d’agresser ou violenter les personnes qui ne sont pas de votre avis. Et vice-versa. Lorsqu’on est ouvert d’esprit, on écoute autrui, on comprend ses pensées, mais nous ne sommes pas obligés d’y adhérer.

Féminisme, homosexualité et différence des cultures : l’ouverture d’esprit comme un cadeau aux minorités ?

On ne va pas se mentir, les personnes à l’esprit très étroit le font payer aux « minorités » . Et dans ce monde où l’ouverture d’esprit manque, nous avons été obligé, à un moment donné, de mettre les femmes, les LGBT+ et les personnes de couleurs dans une même catégorie : les minorités. C’est en cela que le manque d’ouverture d’esprit a creusé un fossé entre les différentes personnes dans la société. Les citoyens se parlent, mais ne s’écoutent plus, et la société se transforme en « qui criera le plus fort » . Nous serons d’accord pour dire que l’ouverture d’esprit est manquante. Et pourtant, si la compréhension et la tolérance s’invitaient un peu plus dans les différents débats, discours, et même parfois à notre table, la société pourrait, petit à petit, accepter la différence et l’égalité de TOUS les Hommes.

Une ouverture d’esprit envers le féminisme

Comprendre les femmes est une chose importante pour l’année 2020. Après une année 2019 où la Femme a été placée au-devant de la scène, mais pour des raisons funestes, il est temps de prendre conscience que la femme-objet n’existe pas. Une femme doit être respectée, et surtout doit être libre. Être ouvert d’esprit envers les femmes signifie simplement comprendre leur combat pour atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes, accepter qu’une femme puisse être patronne d’une grande entreprise, et tolérer que cette dernière puisse avoir les mêmes droit qu’un homme, sans avoir besoin de manifester pour le faire comprendre.

Personnes de couleurs : il serait temps d’être ouvert !

Les personnes de couleurs sont énormément touchées par le racisme. Les gens ne supportent pas de manger à côté d’eux dans un restaurant, jouent sur les stéréotypes d’une culture et d’une couleur de peau pour insulter, menacer et parfois agresser une personne de couleur. Mais mettre tout le monde dans le même panier, c’est posséder un esprit très étroit. Être ouvert d’esprit envers les personnes de couleurs, c’est justement arrêter de les voir comme telle, et arrêter les généralités sur une couleur de peau. Chaque personne a le droit de vivre, et la couleur de peau ne doit pas être un frein à la liberté d’une personne.

Homosexualité : pourquoi ne pas être tolérant ?

Pourquoi deux hommes ou deux femmes ne pourraient pas se tenir la main dans la rue sans risquer d’être insultés ou roués de coups ? Pourquoi, en étant homosexuels, les services d’une mère porteuse seraient vus comme une marchandisation de l’enfant, alors qu’ils sont acceptés et bien vu pour les couples hétérosexuels. Pourquoi l’homosexualité est autant mal perçue par la société ?  « Car être gay, c’est contre nature » ou encore « parce que la religion rejette l’homosexualité » .

Pourquoi ne pas casser les barrières qui distinguent les couples hétéros, lesbiens ou gays ? Pourquoi ne pas juste voir l’amour, l’alchimie des deux êtres, et arrêter de juger et insulter les personnes qui choisissent un amour différent de celui dépeint par la religion depuis des siècles ? Être ouvert d’esprit ne signifie pas applaudir l’homosexualité, mais ne pas piétiner la liberté des personnes qui aiment à l’encontre des dogmes désuets de la société, mais toujours autant imposés.

L’ouverture d’esprit comprend également d’autres sujets plus ou moins complexes comme la sexualité, les pratiques sexuelles, les trouples, la différence d’âge en amour … Mais deux messages sont importants pour cette année 2020 : Ne prêtez pas attention au regard des gens qui jugeront toujours ce qui ne leur semble pas « normal » . Le deuxième conseil serait d’être ou devenir des personnes ouvertes d’esprit, afin de laisser chacun libre de ses choix, tant que cela n’entache pas la liberté d’autrui.

>> À lire aussi : Don du sang : la loi d’abstinence sexuelle pour les personnes homosexuelles est reportée

 

Publié par Jessy le 03 Jan 2020
0