Une femme transsexuelle a été violemment agressée à Bordeaux

La France a beaucoup de mal à ouvrir son esprit à la communauté LGBTQ, et cet article le prouve une nouvelle fois. Une femme transsexuelle a été jetée dans le vide par un individu et souffre de multiples contusions.

Le résumé des faits

Les faits se sont produit dans la nuit du 7 décembre vers 6 heures du matin. La jeune femme sortait de boîte de nuit (non loin de la cours du chapeau rouge). La victime se trouvait avec des amis lorsque 4 hommes les ont interpellé. Selon une source proche de l’enquête, « lorsque les individus se sont rendus compte que la victime était transsexuelle, ils sont devenus très agressifs » .

Une jeune femme transsexuelle a fait une chute de plusieurs mètres après avoir été violemment poussée par-dessus le parapet d’une voie d’accès à un parking souterrain. Le parquet de Bordeaux a déclaré que la victime âgée de 25 ans, a fait une chute de trois mètres. Cette agression a valu à la jeune femme, une « ITT de 10 jours« .

>>> À lire aussi : Rapport choc : le nombre d’agressions sexuelles dans les Uber aux États-Unis va vous glacer le sang

La victime souffre de multiples contusions

La victime a été interrogée par la police bordelaise. Elle raconte qu’elle a été la cible d’insultes à caractère transphobe, avant d’être jetée par-dessus le parapet surplombant la voie d’accès à un parking souterrain. Par la suite, ses agresseurs ont pris la fuite.

La victime souffre de « multiples contusions » d’après une source proche de l’enquête. Après cette attaque, la jeune femme a rapidement été prise en charge par les pompiers qui l’ont transporté à l’hôpital Pellegrin. Son pronostic vital n’est pas engagé mais elle « sera revue par un médecin légiste le 10 décembre » a annoncé le parquet. La victime a déposé plainte dimanche et une enquête a été ouverte. Les investigations ont été confiées à la sûreté départementale de Bordeaux.

De plus, Laurent Turbiez le référant LGBTQ du commissariat de Bordeaux a déclaré : « Je remercie les associations Flag, Urgence homophobie et le Girofard Bordeaux, mais surtout les hommes de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Gironde pour leur réactivité, qui a permis une prise en charge optimale de la victime«  .

>>> À lire aussi : Julia, victime d’une agression transphobe à Paris témoigne avec émotion

En savoir plus sur : - -

Publié par Jade le 10 Déc 2019
0