À 11 ans, une fille est kidnappée, violée et tuée à un mariage

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

À 11 ans, cette pauvre fille a vécu le pire…

Mercredi dernier, en Inde, les autorités ont fait une terrible découverte. Une petite fille de 11 ans a été retrouvée, morte et à moitié déshabillée, à moins de 2 km d’un mariage où elle se trouvait avant d’être enlevée. En effet, la jeune fille a été enlevée par Uttam Sahu, un homme âgé de 24 ans. Ce dernier a attiré la pauvre enfant à l’écart grâce à une boisson fraiche. Il l’a ensuite piégée et emmenée à environ 1,5 km du mariage qui avait lieu, à l’écart de témoins potentiels. Une fois seuls, l’homme aurait violée la petite fille et l’aurait ensuite abattue de sang froid avec un bloc de ciment. Avant de repartir, l’homme aurait laissé la pauvre enfant à moitié nue en pleine forêt.

 

Et ensuite, le jeune homme est revenu tranquillement, comme si de rien n’était, au mariage. Mais d’après la police, Uttam n’a même pas essayé de maquiller son horrible crime puisque lorsqu’il est revenu, il avait des tâches de sang fraîches sur son t-shirt. Il ne l’aurait apparemment pas remarqué. La famille de l’enfant a commencé à s’inquiéter de la mystérieuse disparition de leur fille une fois que Uttam est revenu. Pendant des heures ils ont cherchés la pauvre enfant, se demandant où elle avait bien pu se cacher.

 

Mais au fil du temps et apercevant le sang sur le t-shirt du jeune homme, certaines personnes ont commencé à appeler la police. Et c’est le lendemain que les autorités ont découvert le corps de la pauvre enfant. Après avoir été arrêté, Uttam va devoir « faire face à des accusation de viol et de meurtre ». Découvre le visage de cette pauvre enfant dans notre vidéo.

 

Une histoire commune en Inde

Le cas de cette pauvre fille est malheureusement très commun en Inde. Les viols et les kidnappings d’enfants sont de plus en plus fréquents. La population se rassemble d’ailleurs petit à petit afin de faire comprendre au gouvernement de l’Inde que cette situation n’est plus tenable. Pour les citoyens, il faut une sanction beaucoup plus sévère pour les auteurs de viols et d’agressions.

 

Durant ces derniers mois, une enfant âgée de 8 ans, Asifa Bano a, elle aussi, été kidnappée et violée. Les auteurs étaient un groupe de plusieurs hommes. Ces derniers ont ensuite mis fin à ses jours. La population ne peut donc plus supporter ce genre d’atrocité et souhaite faire bouger les choses.

Publié par Jeanne Tilly le 28 Avr 2018