Michel Fourniret : de nouvelles informations concernant le potentiel lieu où se trouve le corps d’Estelle Mouzin

Depuis novembre 2019, l’affaire Estelle Mouzin est relancée par la mise en examen de Michel Fourniret pour la disparition de la fillette. Plusieurs fouilles vont prochainement être organisées sur deux sites en Ardennes dont l’un s’avère être une propriété du tueur en série.

Michel Fourniret

Plusieurs fouilles dans les Ardennes vont être organisées chez Michel Fourniret dans l’affaire Estelle Mouzin

Près de 17 ans après la disparition d’Estelle Mouzin, l’affaire n’a toujours pas été élucidée. Le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne), elle disparaît à l’âge de 9 ans sans laisser de trace. Mais depuis le 21 novembre 2019, l’affaire a pris un tout autre tournant lorsque Monique Fourniret est revenue sur l’alibi de son ex-mari qui lui avait permis d’être disculpé en 2009.

Désormais mis en examen pour « enlèvement, séquestration suivie de mort« dans l’affaire Estelle Mouzin, Michel Fourniret est dans le viseur des enquêteurs. D’après l’Union, deux sites vont être fouillés sur l’année 2020 dans l’espoir de retrouver le corps de la disparue.

Il s’agit ici d’une forêt jouxtant le château du Sautou près de Sedan et d’une maison à Ville-sur-Lumes, dont Michel Fourniret a hérité de sa soeur. Ce dernier lieu intéresse particulièrement les enquêteurs puisque la maison, aujourd’hui revendue, n’a jamais été perquisitionnée.

Pour rappel, la cave de la demeure n’avait pas pu être fouillée en 2003 en raison des conditions climatiques.

>>> À lire aussi : Affaire Michel Fourniret : une trace ADN de Lydie Logé aurait été retrouvée dans sa camionnette

Ces éléments qui accablent Michel Fourniret dans l’affaire d’Estelle Mouzin

« Je ne nie pas être impliqué dans l’affaire Estelle Mouzin. (…) Il y a un sujet à creuser » , avait affirmé « l’ogre des Ardennes » en mars 2018 pendant une audience. Toutefois, l’inculpé n’est jamais passé aux aveux.

Pourtant, de nombreux éléments l’accablent. Une photo d’Estelle Mouzin avait été retrouvée dans son ordinateur et une camionnette blanche semblable à la sienne avait été aperçue en Seine-et-Marne. De quoi semer le doute notamment depuis que son ex-femme, Monique Fourniret, est revenue sur l’alibi de son ex-mari.

Cet alibi s’appuyait sur un appel téléphonique passé de Belgique par Michel Fourniret lui-même pour souhaiter l’anniversaire de son frère. Or l’ex-épouse de tueur en série a affirmé en novembre 2019 que c’était bien elle qui avait passé cet appel à la demande de son ancien mari.

Un élément clé qui signifie que plus rien n’exclut la présence de Fourniret à Guermantes le jour de la disparition d’Estelle Mouzin.

Monique Fourniret, condamnée elle aussi à la perpétuité, avait par ailleurs déclaré au magistrat instructeur qu’Estelle Mouzin « était bien le genre de Michel Fourniret » .

>>> À lire aussi : Disparition d’Estelle Mouzin : l’alibi de Michel Fourniret contredit par son ex-femme

En savoir plus sur : -

Publié par Eugenie le 03 Jan 2020
0