Le Défouloir : la première « fury room » des Hauts-de-France pour vous passer les nerfs !

Fury Room : c’est quoi ce concept ?

J’avais découvert le concept étant ado en regardant une émission américaine (ils sont toujours en avance sur nous ces états-uniens). On voyait une femme munie d’une tenue spéciale, de gants, de lunettes et surtout, d’une batte de baseball. Elle était dans une casse automobile et avait le droit d’éclater tout ce qu’elle voulait. On peut dire qu’elle ne s’est pas fait prier et a littéralement passé ses nerfs sur tout ce qu’elle voyait. Le but ? Lui permettre de se défouler un bon coup pour évacuer. À faire, ça doit être génial, mais à regarder… c’est d’une violence inouïe ! Le même concept commence à débarquer en France et on appelle ça « Fury Room ».

fury room

Une fury room dans les Hauts-de-France

En gros, on vous installe dans une pièce avec tout le matos nécessaire pour vous protéger et vous pouvez péter absolument tout ce que vous voulez. Le but étant de déstresser. Eh bien figurez-vous qu’une fury room débarque dans les Hauts-de-France, à Lille rue de Cambrai pour être exact. La salle en question vous permettra donc de lutter contre votre stress quotidien en cassant toute sorte de vieux objets. Elle est ouverte entre 14h et 22h, s’il y a des intéressés. À noter que ce concept a déjà fait ses preuves dans le monde entier. Aux USA bien sûr, mais également au Canada et au Japon !

Le Défouloir : nouvelle fury room à Lille

La salle en question s’appelle Le Défouloir et vous pouvez y aller entre 10 et 25 minutes. Au niveau du prix, c’est là que ça devient sympa : entre 10 et 120 euros. Tout dépend du temps que vous souhaitez passer à l’intérieur, mais également du nombre d’objets que vous voulez casser ou encore votre degré de colère. Du côté des objets, ce sont de vieilles choses chinées aux brocantes ou ramassées dans la rue. Et dire que parmi ces choses « vintage » se cachent peut-être de précieux objets ! C’est le jeu ma pauvre Lucette.

Crédit photo / photo à la une : © Le Défouloir

Publié par Charlene le 07 Juil 2018