La bouleversante lettre de ce garçon, victime de harcèlement scolaire a ému Internet

Victime de harcèlement scolaire, ce collégien de 11 ans a décidé d’écrire une lettre pour exprimer son mal être. Et sa lettre était tellement bouleversante qu’elle a ému énormément d’internautes qui se sont ensuite mobilisés pour lui venir en aide. Découvrez la lettre que le garçon a écrit dans notre vidéo.

 

La gravité du harcèlement scolaire

L’histoire se passe dans le collège Paul-Bert à Malkoff. Mais cela aurait très bien pu se passer dans n’importe quel autre collège ou lycée tellement ce genre de situation est commune. Un jour, un petit garçon de 11 ans décide d’écrire une lettre des plus déchirantes à ses parents. Ces derniers l’avaient vu changer de manière très anormale depuis quelques temps. En effet, depuis plusieurs mois, quand le garçon rentre chez lui, il est agressif, voire violent. Sans aucune raison apparente. Les parents du jeune garçon lui demandent ce qu’il se passe. Alors il décide d’écrie une lettre pour leur expliquer. Et cette lettre faire réagir beaucoup d’internautes.

 

Une lettre qui a fait du bruit

Lorsque la soeur du petit garçon lit la lettre, elle est bouleversée. Elle-même victime d’harcèlement scolaire dans le passé, elle ne peut pas laisser passer ça. Elle décide alors de prendre en photo la lettre de son frère et de la poster sur Twitter. Des centaines d’internautes ont alors réagit et ont donné tout leur soutien face aux insultes, violences et commentaires racistes dont le garçon était victime depuis des mois. « On comprend mieux mon frère, il est devenu violent, colérique et il casse tout à la maison », a-t-elle expliqué.

 

Cette vague de soutien de la part de tant de gens a donné le courage au jeune garçon d’aller porter plainte contre ses agresseurs. L’académie de Versailles affirme qu’elle n’a jamais été mise au courant de l’affaire et assure qu’elle va prendre les choses en main désormais.

 

On espère que cela sera le cas pour ce jeune garçon mais aussi pour toutes les autres personnes qui sont, elles aussi, victimes de harcèlement.

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jeanne Tilly le 06 Avr 2018
0