Gilets jaunes : Edouard Philippe annonce de possibles interdictions de manifestations dans les quartiers les plus touchés

Après un samedi chaotique marqué par les scènes d’une violence inouïe en marge de l’acte 18 de mobilisation des Gilets jaunes, l’exécutif réagit. Le président Emmanuel Macron annonçait des « réponses fortes » après le saccage des Champs-Elysées, samedi soir depuis la cellule de crise du ministère de l’Intérieur. Des premières réponses apportées ce lundi après-midi par le Premier ministre Edouard Philippe. Depuis Matignon, le chef du gouvernement a annoncé le remplacement du préfet de police de Paris Michel Delpuech, en poste depuis avril 2017, par Didier Lallement. Autre mesure forte : les possibles interdictions de manifestations dans les quartiers les plus touchés par les saccages et autres scènes de violence.

Edouard Philippe

 

>>>À lire aussi : Gilets jaunes, Emmanuel Macron promet des « réponses fortes » après les violences de l’acte 18

 

Des interdictions de manifestations de Gilets jaunes à prévoir ?

Pour la première fois depuis le début des contestations le 17 novembre dernier, le gouvernement se réserve le droit d’interdire à l’avenir les rassemblements des Gilets jaunes. « Dès samedi prochain, et chaque fois qu’il le faudra, nous interdirons les manifestations se revendiquant des « Gilets jaunes » dans les quartiers qui ont été les plus touchés dès lors que nous aurons la connaissance de la présence d’éléments ultras et de leur volonté de casser, annonce Edouard Philippe. Je pense bien évidemment aux Champs-Elysées à Paris, à la place Pey-Berland à Bordeaux ou à la place du Capitole à Toulouse. Cela se fera naturellement en concertation avec les maires concernés. »

 

>>>À lire aussi : Le Fouquet’s saccagé pendant l’acte 18 des Gilets jaunes

 

Les Gilets jaunes préparent déjà l’acte 19

Après les nombreux débordements survenus samedi dernier pour l’acte 18, les Gilets jaunes planchent déjà sur les prochains week-ends de mobilisation. Plusieurs appels à investir les Champs-Elysées ont été lancés sur Facebook avec la création des événements « Acte 19 on retourne à Paris » , « Acte 19 on lâchera pas » ou encore « Acte 19 deuxième sit-in aux Champs-Elysées » . Eric Drouet, l’une des figures médiatiques du mouvement, a fait savoir qu’il ne participerait plus aux manifestations dans les rues de la capitale. « Après cette journée du 16 mars, en tout cas pour moi, ça sera fini les manifestations, ça sera de vraies actions pour la suite. Marcher tout ça, on a prouvé qu’on savait le faire, on a prouvé que ça ne fonctionnait pas, qu’on n’était pas entendu avec ces marches. »

 

Ça peut vous intéresser :

–> La loi anti-casseurs vient d’être définitivement adoptée par le Sénat

–> Emmanuel Macron reconnaît avoir « commis des erreurs » au sujet des Gilets jaunes

–> Gilets jaunes : violences policières et saccage d’un temple maçonnique, que retenir de l’acte 17 ?

–> Le cacatov, la nouvelle arme des Gilets jaunes face à la police

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Maxime le 18 Mar 2019
0