Le gouvernement veut supprimer les allocations aux parents des élèves violents

C’est une mesure qui ne date pas d’hier et qui a déjà fréquemment été évoquée au cours des divers gouvernements qui se sont succédés. Mais à en croire le climat de violence actuelle, cette mesure est plus que jamais d’actualité puisqu’un plan d’action devrait prochainement être présenté par le ministre de l’Education nationale : Jean-Michel Blanquer. Il vise notamment à supprimer les allocations aux parents d’élèves violents.

 

 

Le gouvernement prépare un plan pour supprimer les allocations aux parents d’élèves violents

L’annonce de cette mesure intervient seulement quelques jours après l’agression d’une enseignante par un lycéen dans le Val de Marne. Fréquemment débattu au sein des divers gouvernements qui se sont succédé, des sanctions financières suite à des violences et des dégradations pourraient être adoptées prochainement. En effet, l’actuel ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer travaille à un plan d’action qu’il devrait prochainement présenter au ministre. A priori, cela consisterait à la suppression des allocations qui devraient être équivalentes au coût des dégradations constatées.

 

 

 

Évidemment, le ministre de l’Education précise que cette mesure ne sera pas prise arbitrairement et qu’il faudra tenir compte de la situation familiale avant les sanctions. « Ce n’est pas la même chose si vous avez une mère de famille celle avec quatre enfants et qui n’arrivent pas à s’y prendre, là vous n’allez pas lui charger la barque. C’est autre chose si vous avez un clan familial qui entoure l’élève à faire n’importe quoi et qui prend la défense de l’élève contre les professeurs. »

 

 

allocation-familiale-suppression-gouvernement-loi

 

 

 

Suppression des allocations : « comme dans le sketch des Inconnus, il y a les bons et les mauvais parents « 

Pour mettre à bien ce projet, il faudra travailler en étroite collaboration avec les établissements scolaires. En effet, ce sera à eux d’envoyer directement des dossiers à l’inspection académique qui fera ensuite le lien avec la caisse d’allocations familiales. Or, ce projet qui vise à la suppression des allocations est largement contesté par la fédération de parents d’élèves. En effet, il donne l’exemple les familles n’ayant qu’un seul enfant et ne bénéficiant pas des allocations familiales. Mais également de celles plus aisées qui n’en bénéficient pas non plus, ce qui n’exclut pas pour autant des violences de la part de leurs enfants.

 

 

Contre ce projet mis en place par le gouvernement, le coprésident de l’association Rodrigo Arenas monte au créneau et déclare : « c’est comme les chasseurs dans le sketch des Inconnus, il y a les bons et les mauvais parents et on sait les reconnaître juste comme ça. Cette idée, ça revient à transformer des personnels de l’éducation nationale en juge chargé de déterminer qui mérite ou non de toucher cet argent. Mais juge, c’est un métier et ils peuvent déjà déchoir des gens de l’autorité parentale donc de leurs allocations. Quand on affirme que chacun peut faire le métier de l’autre, ça devient le café du commerce. »

 

Source : LCI

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 10 Jan 2019