Hugo Clément se défend contre les accusations d’harcèlement de Nassira El Moaddem

Publié par Leslie le 22 Fév 2019

En 2017, la journaliste Nassira El Moaddem accusait de « harcèlement et d’humiliation » le journaliste Hugo Clément durant ses études de journalisme. Le journaliste a donc répondu à ces accusations dans l’émission C à Vous.

Hugo Clément soutient qu’il ne s’agissait que d’un règlements de compte entre anciens étudiants

Invité dans l’émission C à Vous pour la sortie de son livre « Comment j’ai arrêté de manger les animaux », Hugo Clément a du s’expliquer à Anne-Elisabeth Lemoine. En effet, celle-ci n’a pas manqué l’occasion de le questionner sur les accusations d’harcèlement de Nassira El Moaddem et s’il était prêt à faire des excuses. « Moi, je m’excuse quand j’ai fait une faute. Et il n’y a pas eu de faute. Je suis habitué aux calomnies et aux rumeurs à mon sujet sur les réseaux sociaux. Malheureusement, ce n’est pas nouveau. C’est un peu le revers de la médaille quand on accepte de s’exposer ». a-t-il expliqué.

Hugo Clément se défend contre les accusations de Nassira El Moaddem

Hugo Clément s’exprime dans C à Vous sur les accusations de Nassira El Moaddem

 

Il a estimé qu’il ne s’agissait que d’un « règlements de comptes entre étudiants qui ne s’entendaient pas et qui ne s’entendent toujours pas aujourd’hui. On essaie de faire passer une blague téléphonique – comme ça arrive très fréquemment dans les écoles et qu’on m’a fait moi aussi – pour du harcèlement, ce qui est absolument scandaleux ».

 

Hugo Clément compte porter plainte contre Nassira El Moaddem

Il semblerait même qu’Hugo Clément compte porter plainte contre Nassira El Moaddem, même s’il reste évasif. « Il y a des plaintes qui sont en cours. Contre cette jeune femme, on s’en réserve le droit ». Et en concluant : « La victime de harcèlement aujourd’hui, c’est moi ».

 

La principale intéressée n’a pas tardé à réagir à ces discours sur Twitter :

« Ce qu’Hugo Clément qualifie de ‘blague’ est bien un harcèlement, comme l’affirme le directeur de l’ESJ Lille de l’époque. Quant aux intimidations de poursuites judiciaires, elles ne me feront pas taire. Je demande un droit de réponse ».

En savoir plus sur : -

 
0