À cause d’un pari stupide, il se retrouve paralysé à vie…

Quand Sam Ballard a accepté un défi stupide lors d’un anniversaire, il ne pouvait pas s’imaginer que sa vie allait totalement changer. Pour faire rire ses amis, il a accepté d’avaler une limace. Mais la blague a mal tourné et les complications se sont enchainées. Il a fini paraplégique. Aujourd’hui, plus de 7 ans plus tard, il pourrait perdre sa pension d’invalidité et sa mère ne sait plus quoi faire, alors qu’elle croule sous les dettes.

 

Une limace a changé sa vie

Sam Ballard était un jeune homme d’à peine 20 ans, plein de vie, sportif et avec des rêves plein la tête, jusqu’au jour où il a tenu un pari idiot. Cet étudiant rugbyman originaire de Sydney a accepté d’avaler une limace, lors de l’anniversaire d’un de ses amis. Les faits se sont déroulés en 2010, mais aujourd’hui, ses conditions risquent d’empirer, depuis qu’il a appris qu’il n’aurait bientôt plus droit à ses aides d’handicapé.

 

Un parasite s’est logée dans son cerveau

Sam Ballard a contracté une maladie causée par des vers pulmonaires. Il s’agit d’un parasite vermineux, un nématode qui contamine certains aliments. Les noyaux crus, les escargots ou les animaux au contact de la boue comme les crevettes, les grenouilles ou les crabes peuvent en être porteur. Si un autre animal vient à manger l’un de ces animaux il sera lui-même contaminé. Les larves, appelées angiostrongyloses finissent par progresser jusqu’au cerveau et s’attaquent à la moelle épinière. Chez Sam, les parasites lui ont provoqué une méningo-encéphalite à éosinophiles.

 

Il se retrouve handicapé en sortant du coma

Dans la plupart des cas, l’angiostrongylose, aussi appelé parasite du rat finit par mourir et l’homme en guérit. Mais dans des cas tragiques comme celui de Sam, cela conduit à la mort. Sa méningite l’a fait tomber dans un coma pendant 420 jours. En 2011, alors que Sam sortait du coma, sa maman gardait bon espoir pour son fils. Elle pensait qu’il était sur la voie de la guérison. Mais sa moelle épinière a été touchée et son coma a laissé des séquelles irréversibles. Il ne quittera plus jamais son fauteuil roulant.

 

La famille croule sous les dettes

En 2018, il respire toujours grâce à des tubes et a des attaques cérébrales de temps à autres. Alors que l’état australien avait accordé une aide de 492 000 dollars australiens, soit 310 100 euros, en 2016, la famille vient d’apprendre une terrible nouvelle. Finalement, l’aide sera réduite et il ne touchera plus que 85 000 euros. Cette somme ne suffit pas, car Sam a besoin d’une assistance médicale 24 heures sur 24. La famille a déjà une dette de 26 000 euros auprès des services d’infirmerie.

Une limace le rend paraplégique

Crédits : Facebook, 9 Today Show, Giphy

Publié par Nicolas F le 07 Mar 2018