Il oublie son téléphone dans le bus, les passagers découvrent des centaines d’images pédopornographiques

Un porte feuille, un paquet de cigarettes ou un sac à main … Dans les bus et métro, certaines personnes oublient parfois des objets pourtant très utiles. À Lyon, un homme d’une quarantaine d’années a oublié son téléphone dans un bus, et se retrouve en comparution immédiate. Des centaines d’images pédopornographiquesont été découvertes dans son mobile.

>> À lire aussi : À l’âge de 16 ans, cette femme a été violée par 3 hommes. 77 ans plus tard, elle a reçu un coup de téléphone qui a bouleversé sa vie…

Un homme oublie son téléphone dans un bus lyonnais

Imaginez un peu : vous oubliez votre téléphone portable dans un bus, dans une grande ville où vous n’êtes pas sûr de le revoir un jour. Alors qu’un homme prend le bus à Lyon, ce dernier oublie son téléphone portable sur le siège du transport en commun.

D’abord chamboulé par son oubli, ce dernier est finalement contacté par un commissariat de Lyon, afin de venir récupérer son téléphone portable, qu’un usager a trouvé et rapporté aux forces de l’ordre. Une trouvaille qui a cependant choqué l’usager, puisque l‘écran d’accueil laissait afficher une photo pédopornographique. Ce dernier a donc décidé de confier le portable aux forces de l’ordre. L’homme d’une quarantaine d’années, qui ne se doutait de rien, est venu récupérer son téléphone portable au commissariat.

>> À lire aussi : Il marchait dans la rue les yeux rivés sur son téléphone portable quand soudain… il s’est fait heurter de plein fouet !

Direction case prison !

Alors qu’il venait récupérer son téléphone portable mardi dernier, l’homme a finalement été placé en garde à vue pour possession d’images pédopornographiques. En effet, les policiers sont parvenus à déverrouiller le téléphone, et sont tombés sur des milliers d’images pédopornographiques de petites filles.

L’homme a été jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Lyon. Devant le juge, le fonctionnaire célibataire d’une quarantaine d’années aurait fondu en larmes selon Le Progrès. Une expertise psychiatrique a été ordonnée par le tribunal, et l’homme est placé sous contrôle judiciaire jusqu’au 13 décembre, date du rendu du jugement.

Son avocate a insisté, pendant le procès, sur le fait que son client n’était pas passé à l’acte.

>> À lire aussi : Sanglier en pleine mer, concert en avion et chute de satellite : le Top 10 des faits divers de la semaine

Publié par Jessy le 04 Nov 2019
0