Ils cherchaient l’identité d’un corps démembré et décapité : 40 ans après, ils ont trouvé qui il était et pensaient rêver !

Quarante : c’est le nombre d’années que des chercheurs ont passé afin de déterminer l’identité d’un corps, retrouvé démembré et décapité. Après des années de recherches, ils ont enfin pu poser un nom sur le cadavre, et ils ont halluciné lorsqu’ils l’ont découvert !

À lire aussi : Le corps humain bouge encore un an après la mort, selon une étude

À qui appartient ce corps ?

Tout a commencé en 1979. Sûrement en vadrouille, des badauds ont trouvé un corps dans une grotte de la ville de Dubois, dans l’Idaho. Le corps de la victime était dans un sac en toile de jute. Il n’avait plus de tête, et plus de membres. Seuls des morceaux de vêtements étaient présents avec le reste de sa chair. Depuis ce jour, une folle enquête a été lancée : qui est cet individu ? L’État d’Idaho et le FBI ont alors collaboré pour percer ce mystère. Des années se sont écoulées, et aucun résultat n’était concluant… Jusqu’à une dizaine d’années ! En effet, les chercheurs ont pu  à ce jour identifier le corps grâce aux restes des membres, trouvés à proximité du corps il y a 10 ans. Ainsi, ils ont découvert qu’il s’agissait de Joseph Henry Love­less, un criminel très recherché à l’époque du Far West, avec un passé très sombre.

Avis de recherche de Joseph Henry Love­less

Un hors-la-loi très recherché à l’époque du Far West

Quelle ne fût pas la surprise lorsque les enquêteurs ont trouvé qu’il s’agissait de Joseph Henry Love­less, un hors-la-loi du Far West ! L’individu est né le 3 décembre 1870 dans l’Utah, plus précisément à Payson. C’est grâce aux restes des membres trouvés, mais aussi à son avis de recherche de l’époque, qui était très détaillé, qu’ils ont réussi à poser ce nom sur ce fameux corps. Ce bandit aurait assassiné sa femme à la hache. Après ce drame, sa tête a été mise à prix. Il aurait été tué en 1916 pour des raisons inconnues. Lee Redgrave, qui a travaillé activement sur la recherche d’identité de Joseph Henry Love­less, a avoué à l’East Idaho News que : « C’est l’un des cas les plus exci­tants sur lesquels nous avons travaillé. » Une enquête incroyable qui restera à jamais marqué dans son esprit !

À lire aussi : Cadavres à même le sol, décomposés, dévorés par des souris… énorme scandale autour d’un Centre de don des corps à Paris

En savoir plus sur : - -

Publié par Alexis le 13 Jan 2020
0