Un journaliste sportif, vu sur plusieurs chaînes de télévision, arrêté pour agressions sexuelles sur mineurs

Le monde de la télévision est une nouvelle fois touché par une sombre affaire d’agressions sexuelles sur mineurs. Après Christian Quesada, ancien champion des Douze coups de midi sur TF1, c’est le monde du sport cette fois-ci qui est pointé du doigt. Un journaliste sportif, vu sur de nombreuses chaînes a été arrêté ce jeudi 16 janvier 2020. 

journaliste sportif arrêté agressions sexuelles mineursjournaliste sportif arrêté agressions sexuelles mineurs

>>> À lire aussi : Révélations glaçantes de Lucie Lucas : l’héroïne de Clem raconte son calvaire entre agressions sexuelles et viols…

Un journaliste sportif arrêté

C’est une terrible nouvelle qui arrive tout droit du monde de la télévision. Un journaliste sportif de quarante ans a été arrêté ce jeudi 16 janvier 2020 pour agressions sexuelles sur mineurs.

A l’instar de la sombre affaire Christian Quesada, ancien champion des Douze coups de midi sur TF1, le journaliste a été  suite à la détention d’images pornographiques mettant en scène des mineurs. Mais l’histoire ne s’est malheureusement pas arrêté là. Le journaliste, Jérome G. était également accusé d’agressions sexuelles sur mineurs.

>>> À lire aussi : Un réalisateur français placé en garde à vue pour une accusation d’agressions sexuelles (Vidéo)

Mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

Alors qu’il a été mis en examen et placé en détention provisoire, c’est lors de cette dernière qu’il a tout avoué. L’homme de 40 ans connu pour avoir commenté l’actualité footballistique sur plusieurs chaînes de télévision, aurait agressé plusieurs mineurs.

Le journaliste était recherché depuis le 4 décembre dernier pour une agression sexuelle sur un adolescent de 13 ans. Alors qu’il circulait à vélo dans le VIIe arrondissement de Paris, il s’était fait passer pour un agent de mannequin. Mais ce n’est pas la seule plainte qui visait l’homme de quarante ans. Une similaire datant d’août s’est ajoutée au dossier.

Reconnu grâce à des images de vidéosurveillance, il a tout avoué en garde à vue et est désormais dans l’attente de son jugement.

>>> À lire aussi : Rapport choc : le nombre d’agressions sexuelles dans les Uber aux États-Unis va vous glacer le sang

Publié par FJ le 19 Jan 2020
0