La terrible agonie d’un condamné à mort pendant son exécution aux États-Unis…

Après 21 années passées dans le couloir de la mort, Ronald Smith, 45 ans a été exécuté le 8 Décembre dernier dans l’Alabama. Il avait été reconnu coupable du meurtre d’un employé de supérette en 1994. Le condamné n’a rien souhaité déclarer avant d’être exécuté. Mais son exécution ne s’est pas déroulée comme prévue…

Pendant 13 minutes, il a convulsé et poussé des râles. Alors qu’il aurait du être endormi et que ses muscles auraient du être paralysé, il serrait le poing et son oeil gauche s’ouvrait a confié un journaliste d’Al.com présent lors de l’exécution. Son décès a été prononcé 34 minutes après l’injection létale.

Que s’est-il passé ?

Malheureusement, ce n’est pas la première exécution qui tourne très mal aux USA… En effet, les laboratoires refusent de plus en plus de fournir des produits pour les exécutions aux prisons. Du coup, ils ont recours à des mélanges de substances qui doivent 1/endormir 2/paralyser 3/faire cesser le coeur de battre. Mais à de nombreuses reprises, le mélange fonctionne mal et le condamné souffre pendant de longues minutes…

Une enquête va être ouverte et une autopsie pratiquée.

Publié par Elsa le 10 Déc 2016
0