Le Bon Coin : à Marseille une annonce propose une location d’appartement interdite aux « titres de séjour »

Ce lundi 6 mai, la chaîne LCI repère deux annonces à caractère discriminatoire sur le site le Bon Coin. En effet, deux propriétaires refusent systématiquement de louer leur appartement aux personnes détenant des « titres de séjour » en l’affichant clairement dans leur descriptif, en toute illégalité.

 

>> À lire aussi : Stéphane Plaza : en plein cœur d’une polémique raciste, il prend la parole !

Une politique du logement discriminatoire

Ce lundi 6 mai, la chaîne LCI contacte deux propriétaires qui ont inscrit noir sur blanc : « interdit aux titres de séjour » sur leur annonce. Suite à la parution de ces annonces sur le Bon Coin, les journalistes contactent immédiatement ces deux personnes afin de mieux comprendre leurs motivations. Et le premier, ne voit pas « où est le problème. Je ne suis pas raciste, moi. » Et il ajoute : « Je ne vais pas faire un bail à des personnes irrégulières. Je ne vais pas louer à des personnes qui ont un titre de séjour de 30 ans non plus. Je loue à des Français avec des cartes d’identité françaises ».

Illégales, ces pratiques discriminatoires s’affichent sur le site en toute impunité. Seulement, ces propriétaires risquent gros puisqu’en France, ils encourent jusqu’à trois ans de prison et plus de 45 000 € d’amende.

>> À lire aussi : Trop courte ! Un conducteur de bus refuse de faire monter une jeune femme à cause de sa jupe !

Le Bon Coin s’explique

Face à la polémique, le Bon Coin explique que les annonces publiées sont bien évidemment contrôlées par des algorithmes mais reposent d’abord et avant tout sur la responsabilité des utilisateurs. « Une équipe dédiée peut la retirer a posteriori. Nos utilisateurs sont responsables des informations qu’ils renseignent dans l’annonce et du contenu des messages échangés avec les autres utilisateurs. »

Quant à Mokhtar, réfugié afghan depuis quatre ans et titulaire d’un CDI, il explique avoir fréquemment rencontré le problème. « Quand je cherchais un appartement avec mon titre de réfugié et mon CDI c’était très compliqué. Une fois un propriétaire ne m’a pas ouvert la porte quand il m’a vu. Une autre fois, et alors que le propriétaire était ok pour me louer l’appartement, il ne m’a plus donné suite quand il a vu que j’avais un titre de séjour de dix ans et non une carte d’identité. »

>> À lire aussi : TOP 100 des pires annonces vues sur Le Bon Coin

En savoir plus sur : - -

Publié par Claire le 09 Mai 2019
0