Le Meilleur du Pire : des tendances mode de l’été #2

Après un passage en revue des pires tendances de mode vues sur les podiums, voici le pire des accessoires printemps/été 2013. Entre chaussures de créateurs immettables et coiffures qui mériteraient un remboursement, voici de quoi rire et oublier le diktat d’une mode en manque de renouvellement ! Qu’on se le dise, la seule tendance immuable est celle qui vous plait et correspond à votre personnalité. Maintenant, si ce qui suit est à votre goût, on ne peut plus faire grand chose…

 

LES PIRES CHAUSSURES

 

Céline-3900E

La Palme du Tribunal revient sans conteste à cette affreuse paire d’escarpins en fourrure de vison jaune citron ! Vues sur le déflié Céline, et vendues pour la bagatelle de 3 900 €. Vous avez marché sur un poussin par inadvertance ? Pas grave, ça peut toujours faire des chaussures, et vous rendre riche…

sandales-sergio-rossi

En seconde position arrivent les sandales Sergio Rossi, qui réussit l’horrible combinaison du jaune poussin déjà vu chez Céline, d’un damier triangulaire et de doré agrémenté de volants blanc. Ça pique les yeux…

 

chaussures-prada-ete-2013-1-601x901

La troisième place est attribuée à ces compensées Prada. Ce style japonais poussé à l’extrême, avec une plateforme sandwich ornée de fleurs qu’on pourrait croire dessinées par un enfant, nous ferait presque détester l’art nippon. Sans parler de l’esthétique plus que douteuse d’une chaussette aluminium (incluse ?) du plus mauvais effet avec ces rubans rouges qui forment une tong… On n’a qu’un mot à dire : Sayônara !

 

plateformes_otherstories

Otherstories manque de peu le podium avec cette paire qui y mériterait pourtant une place. Un alliage inattendu de semelles plateformes vertigineuses et de sandales dont la forme rappelle celles généralement portées par des personnes âgées ou dans les hôpitaux pour leur confort, mais pas pour leur design… Avec ça, pas besoin de pousser mémé dans les orties, elle y tombera toute seule !

 

givenchy-plastique-2013

Le thème plastique et bois s’invite chez Givenchy et le désastre du design lui fait atteindre la 5ème place de la notre classement. Le pied engoncé dans une chaussure qui semble très inconfortable (remarquez la position des orteils de cette pauvre femme qui s’accroche désespérément pour ne pas glisser ^^), on a envie de fuir en courant retrouver des chaussons moelleux. Enfin, on pourrait s’en accommoder et faire un effort si seulement elles mettaient nos petons en valeur, mais c’est loin d’être le cas… A moins d’admirer le style « jambe de bois pirate » revisité, le tout rehaussé par un empiècement blanc qui coupe le talon et du même coup la finesse du pied. Décidément, original ne veut pas forcément dire beau et raffiné…

 

fendi-talon-architectural-2013

Là aussi, Fendi nous choque par ces escarpins aux allures d’oeuvre d’art contemporaine aveuglante et de mauvais goût. Ce mélange de couleurs, de textures et de formes si diverses laisse pantois. Sans doute sur la base d’un mocassin sobre, mais dont la languette a été triplée, les nuances de bleu tranchent avec le reptile rouge-orange vif (fixez cette partie… Alors, mal au crâne non ?). Le talon est le clou du spectacle (et c’est le cas de le dire !) et tente une tricolométrie beige, noire et café sur fond de piques bien rangées. Les designers auraient-ils oublié la règle élémentaire du : pas plus de 3 couleurs sur une tenue, et à fortiori sur des chaussures !

mcqueen-talon-architectal-2013

Ces compensées de chez Alexander McQueen obtiennent la 7ème place. Si le tissu rouge agrémenté de breloques en métal pourrait plaire aux plus baroques d’entre-nous, le talon invisible pourtant très prisé perd ici tout son charme. En plastique creux, rempli de billes rouges, il donne une impression cheap et bas de gamme, sans compter ce petit bout courbé sans doute censé assurer la stabilité de celle osant se hisser sur ces chaussures, mais qui fini d’achever un design pourtant pas si mal parti… Importables à moins de jouer la Reine de Coeur d’Alice au Pays des Merveilles !

 

rodriguez-compensees-2013

Aie aie aie, on a mal rien qu’en regardant le pied tordu et la position presque verticale que cette chaussure lui force à prendre. Seul l’arrière du talon semble sortir indemne de cette contorsion, tandis que les orteils meurent sous le poids du corps tout entier. C’est certain, Rodiguez veut nous faire mal… On veut bien souffir pour être belle, mais surement pas pour s’enlaidir ! À votre avis, combien de temps tiendriez-vous avec ça au pieds ? 5 minutes ? 15 minutes ? Les paris sont ouverts 😉

 

talon-artchitectural-chalayan-2013

On ne sait pas trop ce qu’a voulu essayer Chalayan, mais c’est raté. Si la forme et la couleur de la chaussure sont assez élégantes, ce talon noir et rond alourdi considérablement le pied. En fait, on ne voit que ça, et cette vue casse l’esthétique de la paire. Bien tenté, mais peu mieux faire !

 

galliano-talon-architectural-2013

Ces escarpins déconstruits de Galliano arrivent en queue de notre classement. Si les couleurs s’allient extrêmement bien, le style contemporain détruit complètement la beauté qu’aurait pu acquérir cette paire de chaussures. Et l’ouverture très basse des escarpins sur le devant du pied donne une impression vieillotte qui se marie mal avec leur côté contemporain. Trop d’idées diverses tuent le résultat final.

 

LE PIRE DES COIFFURES

 

Iris-van-herpen

AU SECOURS ! Ces cheveux aux ondulations plaquées sur le front qui figent le mouvement sont du plus mauvais effet. On croirait des macarons, ou pire… Heureusement qu’Iris van Hepren excelle avant tout dans la haute couture et non la coiffure !

dior

La mannequin de chez Dior a des allures de cancéreuse, ou de s’être fait massacrée par son coiffeur. Une frange affreuse, trop courte effilée et plaquée avec tant de laque qu’on la croirait grasse, nous fait presque jurer de ne jamais nous couper les cheveux. Comme quoi, même Karl peut faire des bourdes, le roi de la mode française n’est pas à l’abri d’une boulette.

Christophe-Nicolas-Biot_galerie_principal2

Bien que Christophe-Nicolas Biot cartonne dans la capitale avec ses bars à chignons, il arrive à nous sortir de ces choucroutes… Le style Marie-Antoinette remis au goût du jour généralement on dit oui, mais bon il ne faut pas pousser. Certes, la photographie est belle artistiquement, mais vous vous imaginez avec ça sur la tête ? Et puis surtout, on plaint la pauvre demoiselle pour le démêlage de sa tignasse…

Laurent-Decreton_galerie_principal2

Laurent Decreton qui a un sens artistique hors du commun en matière de chevelure nous offre cette petite perle : promis, on a rien vu !

Christophe-Nicolas-Biot_galerie_principal

Biot se fait décidément la part du lion dans notre classement, avec cet enchevêtrement de boucles au sommet du crâne qui nous laisse perplexe. Cela donne une impression étrange, de chapeau posé sur un crâne chauve… On aurait apprécié quelques mèches volages pour montrer la longueur du cheveu.

 

Sources photo : Vogue, Glamour, Elle, Cosmopolitan

Publié par Anissa Duport-Levanti le 15 Mai 2013