« Le père Noël n’existe pas » : les réelles conséquences de cette phrase

Tous les ans c’est la même chose. En période de Noël, on évite de faire des gaffes devant les enfants, on leur demande ce qu’ils ont commandé au Père Noël, et parfois même on se déguise pour les faire rêver. Les centres commerciaux regorgent de Papa Noël tout le mois de décembre, et pourtant, tout ceci n’est qu’une vaste supercherie. Et dire la vérité aux enfants est une période très redoutée par les parents. Et pourtant …

>> À lire aussi : Une gosse de riche passe Noël dans une famille modeste qui a 18 euros pour le repas de Noël

« Le Père Noël n’existe pas » : quand la magie de Noël est brisée

Avouer à son enfant que le Père Noël n’existe pas est une épreuve pour les parents, mais aussi pour les enfants qui passent un cap dans la conscience du monde qui les entourent, et des rêves qui s’effondrent. Sommes-nous trop francs ? Et pourtant, les enfants sont une source d’imagination sans failles. Avouer l’inexistence du Père Noël pourrait remettre bien des choses en question dans la tête d’un enfant, se demandant ce qui est vraiment réel ou non. « Le simple fait de se poser la question est symptomatique de parents qui ont une volonté d’épargner à leurs enfants les désillusions et émotions autres que le plaisir. Ils pensent qu’un enfant doit toujours être heureux. Or les désillusions permettent de grandir » explique Emmanuelle Piquet, psychopraticienne, à Huffpost.

Alors, la désillusion du père Noël affecte-t-elle plus les parents ou les enfants ? Expliquer à son enfant l’inexistence du papa Noël serait une façon de le faire grandir, et de l’ancrer petit à petit dans le monde réel. Mais les parents auraient peur de cette vérité qui fait rêver, chaque Noël, les enfants du monde. « Pour moi, le Père Noël n’est pas différent de Blanche-Neige et les Sept Nains » ajoute la psychopraticienne.

>> À lire aussi : Une fillette découvre qu’un hibou vit dans leur sapin de Noël

Père Noël : Philosophie de la magie et faux semblants

Le titre est un peu cru, et pourtant, le Père Noël est une véritable légende qui montre aux enfants que la magie de Noël existe. Comme dans tous les films, les enfants écrivent au Père Noël, afin de lui faire leurs demandes de cadeaux. Une philosophie de la magie de Noël qui présente un monde féérique dans le monde réel, et qui accentue le fait que la magie existe pour les enfants. En découle malgré tout le monde des princesses, des sorciers et des super pouvoirs, qui font rêver les enfants. Oui, Noël donne un peu plus l’illusion que les films sont réels, bien que l’imagination et l’innocence des enfants y jouent pour beaucoup. Des faux-semblants qui s’effondrent, et qui marquent une césure dans l’équilibre familial à la période de Noël, lorsque l’enfant apprend la vérité.

Désillusion : qui des parents ou des enfants sont les plus touchés ?

Finalement, il semblerait que les parents soient les plus affectés par le fait que les enfants apprennent la vérité sur l’inexistence du Père Noël. « Ce sont eux qui entretiennent un rapport particulier à ce personnage dont ils ont manqué quand ils étaient plus jeunes. Ce sont souvent eux aussi qui ont du mal à se lasser de la figure du Père Noël » explique Michaël Larrar, psychiatre, au Plus de L’Obs. Les parents sont touchés par cette vérité, car eux aussi doivent admettre que leurs enfants grandissent. Attention, il ne s’agit pas de ne jamais faire croire à la magie de Noël à son enfant, mais il faut savoir à quel âge l’enfant risque de se poser des questions, notamment à cause de l’école. Selon les spécialistes, au-delà de 8 ans, les enfants devraient connaître la vérité sur le Père Noël. En réalité, les enfants seraient plus susceptibles de ne plus croire au gros monsieur rouge à 6 ou 7 ans.

>> À lire aussi : Cet enfant de la famille a toujours le plus de cadeaux à Noël !

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 24 Déc 2019
0